A la uneActualités

LE 19H Un foyer de covid-19 à Beaucaire : des tests de dépistage à la pelle (en vidéo)

Marco, un travailleur agricole espagnol, s'est rendu au centre de dépistage de Beaucaire, hier en fin de journée. (Photo : Stéphanie Marin / ObjectifGard)

Placé sous la responsabilité de l’Agence régionale de santé et de la préfecture du Gard, en collaboration avec la ville de Beaucaire, le centre de dépistage installé à la halle des sports sera ouvert à toute la population jusqu'à vendredi soir. Découvrez notre reportage vidéo dans votre rendez-vous, LE 19H. 

"C'est une première dans le Gard, lance Claude Rols, le délégué départemental de l'Agence régionale de santé (ARS). Nous avons réussi à monter en quelques jours cette opération grâce à la mobilisation de plusieurs acteurs (*)." Depuis hier, mercredi 10 juin, c'est une véritable fourmilière qui s'active - tout en respectant les gestes barrières imposés - dans la halle des sports de Beaucaire, transformée en centre de dépistage. Et si cette opération est inédite, c'est parce que le lieu est ouvert à toute la population beaucairoise.

Mercredi, pour le premier jour d'ouverture sur les trois prévus, 170 personnes ont été dépistées entre 15h et 19h. Des travailleurs agricoles à 80%, dont la plupart sont d'origine étrangère (Espagne, Colombie...). Un public particulièrement visé par cette opération mise en oeuvre par l'ARS et la préfecture, en collaboration avec la ville de Beaucaire, suite à l’apparition de foyers de covid-19 au sein d'exploitations agricoles dans les Bouches-du-Rhône. "La commune compte de nombreux travailleurs agricoles, explique Julien Sanchez, maire de Beaucaire. Certains d'entre eux traversent le Rhône" pour rejoindre les terres bucco-rhodaniennes. S'ajoute la découverte d’un cas de coronavirus sur un enfant de 3 ans à l’école privée d’Alzon Saint-Felix.

Ouvert jusqu'à vendredi 22 heures, ce centre de dépistage n'est pas un centre de soins. "C'est pourquoi il y a une prise de température des personnes à l'entrée. Si l'une d'elles présente des symptômes, elle sera orientée vers son médecin traitant ou un centre de soins spécialisé", précise le délégué départemental de l'ARS.

Quant à connaître la situation de l'épidémie dans le Gard, Claude Rols répond : "Évidemment, on a beaucoup dépisté parce qu'il y a eu de gros clusters dans le Gard - celui de Serre-Cavalier et de quelques Ehpad - même s'ils n'ont pas été nombreux. On dépiste un peu plus, donc on trouve un peu plus de cas positifs, mais le Gard reste dans la moyenne régionale. Et là, nous avons un foyer à Beaucaire qui est arrivé par un dépistage fait à l'hôpital d'Arles."

Retrouvez notre reportage sur le centre de dépistage de Beaucaire :

 

Stéphanie Marin

* Parmi eux, la préfecture du Gard, la ville de Beaucaire, le Service départemental d'incendie et de secours du Gard, le centre hospitalier universitaire de Nîmes, la Croix-Rouge, la médecine scolaire, la Mutualité sociale agricole, ainsi que bon nombre de bénévoles.   

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité