A la uneActualitésSociété

GARD Alcide retrace « l’invention des Cévennes »

L'invention des Cévennes selon Alcide (Photo Anthony Maurin).

Qu'il est bon et agréable de retrouver des ouvrages locaux d'une telle qualité ! Les éditions Alcide, basées à Nîmes mais œuvrant sur l'ensemble du territoire régional, viennent de sortir un magnifique livre : " L'invention des Cévennes. "

C'est une nouveauté qui rassure. Avec la crise, de nombreuses entreprises se sont morfondues sur leur sort. D'autres, évidemment aussi impactées par la covid-19, en ont profité pour travailler dans son ombre et surprendre tout leur beau monde.

C'est le cas d'Alcide, une pépite territoriale dont les goûts en matière de qualité sont excellents. Allié à leur savoir-faire connu et reconnu, l'idée est vite venue de travailler autour d'un thème encore inexploré, l'invention des Cévennes.

(Photo Anthony Maurin).

On connaît l'invention de la Camargue depuis Baroncelli, voici celle des Cévennes par une succession d'événements qui sont retracés par Philippe Joutard et Jean-Paul Chabrol. Le premier est un historien spécialisé dans l'époque des guerres de religions et des Camisards, le second, élève du premier, n'est autre que son successeur.

Si dans les écrits de "La Guerre des Gaules" c'est Jules Cesar en personne qui donne leur nom aux Cévennes actuelles quand il les traverse pour mener bataille contre Vercingetorix, par la suite, leur parcours est étonnant. Le grand Stevenson y voyage au XIXe siècle (Voyage avec un âne dans les Cévennes), mais son ouvrage n'a pas eu le retentissement qu'on lui connaît depuis. Ce n'est en réalité qu'un siècle plus tard que le bouquin explose grâce au Club Cévenol et que le chemin de randonnée qui lui est dédié est créé.

(Photo Anthony Maurin).

Entre-temps, il y a eu les guerres de religions, les filatures et le travail de la soie, les produits savoureux issus de la chèvre et de "l'arbre à pain" (le châtaignier)... Avec une douceur extrême, une temporalité éternelle et une lumineuse clarté, cet ouvrage devient l'un des rares (si ce n'est le seul et unique) à retracer parfaitement l'histoire de nos montagnes bleues.

Cette manière de raconter questionne le rapport à l'histoire et celui à l'image. On le voit avec les écrits, la guerre menée ou subie par les Camisards change du tout au tout au fil du temps. Idem pour l'image qui façonne les mémoires de manière subliminale. Ce livre, intuitif, parle clair et décode les zones d'ombre. Exemple après exemple, événement après événement, les deux historiens transmettent de manière ludique et coloré ce qu'ils ont à nous raconter.

(Photo Anthony Maurin).

Une iconographie riche, des légendes parfaites, des petits chapitres pour un grand format, ce livre fort bien édité offre dynamisme et variété dans les lectures qu'il propose. De nombreux inédits, de l'humour, de l'intelligence, du recul. Bref, tout ce qu'il faut pour un bon moment.

"L'invention des Cévennes" par Philippe Joutard et Jean-Paul Chabrol aux éditions Alcide, 24,5cm X 29cm, 160 pages pour 34,90 euros.

Etiquette

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité