A la unePolitiqueSociété

NÎMES Le sous-préfet visite les centres de vidéosurveillance

Franck Proust et François Lalanne au centre de supervision de vidéosurveillance urbaine de Nîmes métropole (photo Norman Jardin)

François Lalanne, le secrétaire général de la préfecture du Gard, et Lulia Suc, la directrice de cabinet du Préfet du Gard, étaient hier dans les locaux de Nîmes métropole et de Transdev.

Souriez, vous êtes filmés ! Vous avez en tout cas de grandes chances de l’être. Le territoire de Nîmes métropole ne compte pas moins de 780 caméras dont 430 à Nîmes. Un dispositif qui demande une grosse organisation, ce qu’a pu constater François Lalanne.

25 agents se relayent 24h/24h

François Lalanne, le secrétaire général de la préfecture du Gard, et Lulia Suc, la directrice de cabinet du Préfet du Gard, ont visité le centre de supervision de vidéosurveillance urbaine de Nîmes métropole. Ils ont pu constater le travail effectué par les 25 agents (22 opérateurs et 3 encadrants) qui se relayent 24h/24h pour scruter les ordinateurs et les 33 écrans fixés au mur. Ces caméras servent à localiser des incidents mais aussi à surveiller les cadereaux en cas d’inondation.

Le centre de supervision de vidéosurveillance urbaine de Nîmes métropole (photo Norman Jardin)

Toutes ces images sont aussi à la disposition des forces de police, de gendarmerie et de la préfecture. L’une des grandes difficultés que rencontre le centre de supervision est de protéger les caméras qui sont régulièrement victimes de vandalisme.

La délégation préfectorale s’est rendue ensuite dans les locaux de Transdev qui a la charge du réseau urbain de la communauté d’agglomération de Nîmes métropole. François Lalanne et Lulia Suc ont visité le parc de bus. Ils sont montés dans un véhicule pour y suivre quelques explications sur les caméras installées dans les véhicules.

François Lalanne, Franck Proust et Lulia Suc observant le système de caméra dans un bus (photo Norman Jardin)

Ils ont enfin observé le centre de surveillance de Transdev où sont reliées toutes les caméras du réseau Tango. Cette visite faisait suite à la réunion des autorités organisatrices de transport du Gard sur la sécurité des personnels et des usagers des transports du 29 juillet dernier.

Etiquette

2 réactions sur “NÎMES Le sous-préfet visite les centres de vidéosurveillance”

  1. Le Maire de Nîmes s’est engagé sur plusieurs mesures pour le mandat en cours.
    + 30 policiers, + 200 caméras, + 2 postes de police, + la vidéo verbalisation, sans oublier la mise en place d’une police intercommunale.

    Ne perdons pas de temps, allons vers le développement de brigades canines et équestres, installons de nouvelles caméras avant 2021, lançons les démarches pour le poste de police sur Pissevin au plus tôt, réorganisons les patrouilles de nuit … mettons en place une équipe de pilotes de drones. C’est terriblement efficace.
    Nos policiers doivent avoir les moyens de leurs missions tellement la situation sécuritaire de Nîmes n’est pas bonne. Les faits et les méfaits se multiplient et s’aggravent. Nous devons prendre notre part de responsabilité. La sécurité des Nîmois l’exige.
    Le Maire de Nîmes peut compter sur les élus du Rassemblement National, y compris pour interpeller le gouvernement, sans grande illusion en ce qui nous concerne, tellement lui et ses prédécesseurs sont responsables de toutes les dérives.

    En attendant le nécessaire changement là-haut, préparons le terrain ici.

    Conseiller RN

  2. Bonjour,
    Je pense que vous avez fait une erreur!! En effet, Madame SUC est la nouvelle Directrice de Cabinet de la Préfecture du Gard, nommée Sous-Préfette et Monsieur LALANNE est l’actuel Secrétaire Général et futur Préfet

Répondre à Thierry Jacob Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité