Politique

NÎMES Agressions : les pompiers déposent leur casque

Action symbolique des pompiers ce matin devant les grilles de la préfecture du Gard (Photo : Coralie Mollaret)

Les pompiers gardois ont pacifiquement manifesté leur colère en déposant leur casque devant la grille de la préfecture après les peines prononcées et jugées « insuffisantes » à l'encontre de deux de leurs agresseurs.

L’incident a eu lieu le soir du dimanche 19 juillet. Deux pompiers intervenaient près du stade du Mas Praden à Marguerittes pour un chat blessé. « Une quinzaine de jeunes d’'environ 20 ans nous ont pris à partie. Des agressions sur fond d’alcool. Ces comportements sont inadmissibles ! », raconte l’une des victimes, Jérémy.

Le 21 août, le jugement est tombé : huit et six mois de sursis pour deux agresseurs, assortis de 500 euros d’amende. Des peines jugées « insuffisantes » pour les pompiers et notamment le syndicat SUD qui a organisé, ce matin, une action symbolique devant les grilles de la préfecture. La date n’est pas anodine puisque le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, est en visite cet après-midi à la Basc (base avions de la Sécurité civile).

Le secrétaire départemental de l'entité syndicale, Nicolas Nadal, attend « des gestes forts  » de l’État mais également du procureur de la République « pour qu’il fasse appel de cette décision. » Le responsable syndical a eu rendez-vous, ce lundi, avec les services de la préfecture. Nicolas Nadal se rendra, par ailleurs ce jeudi à Paris au ministère de l’Intérieur pour rencontrer Gérald Darmanin. 

C.M.

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

2 commentaires

  1. Les violences se multiplient sur le bassin Nîmois. Ne ne devons pas laisser faire. La mobilisation est urgente tellement la vie d’un Homme ne représente plus grand chose sinon rien pour certains.
    Le Rassemblement National Nîmes est du côté de ceux qui veulent vivre en paix, en sécurité, de ceux qui dénoncent l’ensauvagement et exigent la justice.
    Nous sommes ce jour aller à la rencontre du ministre de l’intérieur à l’aéroport de Nîmes pour l’interpeller quant à la situation ici.
    Les grèves et les marches blanches ça suffit, nous voulons des actes forts pour enrayer la spirale des violences.
    Il se trouve sur Nîmes (et partout en France) des voyous qui vont toujours plus loin faute de réponse à la hauteur de leurs méfaits. Il faut renverser la situation au plus vite.

    Conseiller Nîmes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité