Culture

VILLENEUVE-LÈS-AVIGNON Ti’ou expose ses éco-tableaux et volumes sur bois du Salon d’art

Ti'ou expose ses oeuvres au Salon d'Art de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Ti'ou expose ses oeuvres au Salon d'art de Villeneuve (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La Villeneuvoise Ti’ou, pseudonyme de Virginie Micheleau, expose pour la première fois ses œuvres au Salon d’art, un salon de coiffure de la rue de la République à Villeneuve.

Autodidacte, celle qui fait dans les repas bio pour les cantines au quotidien avec Terre de Vrai est aussi artiste, donc. Et là encore, la nature et le bio sont au coeur de son projet. Un projet pour lequel le bois de récupération, notamment de palettes, fait office de support. Le recyclage et le zéro déchet, c’est aussi pour l’art.

Un moyen de créer, aussi. « Historiquement, je peins sur des supports classiques, mais pendant le confinement, je n’avais plus de toiles et depuis un moment j’avais envie de sortir du cadre, alors naturellement je suis allée vers le bois », retrace-t-elle. Un matériau naturel qui va comme un gant à son art, tourné vers les arbres et la mer, et avec sa technique, nourrie de pastel et de fusain, des matières naturelles elles aussi.

Pour ses œuvres, Ti’ou puise son inspiration dans la démarche de Pierre Rabhi, dans la Provence mais aussi dans la plongée sous-marine, qu’elle pratique. Des inspirations qui se rencontrent dans ses créations. « Je les transforme pour les voir autrement, en poussant les couleurs et en mélangeant les univers », ajoute-t-elle.

Ainsi, le ciel devient mer, un corail devient arbre, les algues se transforment en plantes terrestres balayées soit par le Mistral soit par les courants, et des animaux marins tressés en fil de fer s’invitent sur les tableaux, dans l’idée de « s’intéresser à la nature avec un autre regard », estime l’artiste. Le bois du support a aussi un rôle à jouer : Ti’ou joue de ses nervures et imperfections dans la composition de ses œuvres. De quoi lui permettre de se revendiquer comme « artiste nature ». On pourrait même dire « artiste bio ».

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

L’exposition est visible encore tout le mois de septembre au Salon d’art, 38 rue de la République à Villeneuve. Entrée libre.

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité