Faits Divers

GARD Alcoolisé il s’endort au volant : trois mois d’hôpital pour la mère de famille percutée

Le conducteur fautif a été condamné à 1 ans de prison avec sursis

Accident illustration/ Objectif gard

Tribunal. Cette mère de famille de trois enfants revenait tranquillement chez elle d'une séance de sport le 1 février 2020.

Face à elle un bolide qui se déporte à 110 km/h et qui vient la percuter violemment. Résultat : le chauffard est blessé légèrement, tandis que la victime est emmenée dans un état très grave dans un hôpital où elle restera trois mois.

"Le choc a été tellement violent que la voiture était totalement compressée avec une chose à peine croyable puisque le véhicule a été coupé en deux. Lorsque les secours sont arrivés sur place il n'y avait plus de coffre", note le président du tribunal correctionnel, Olivier Sabin, qui juge cette semaine cette affaire de "blessures involontaires par conducteur d'un véhicule terrestre à moteur sous l'emprise d'un état alcoolique".

Face à lui, à la barre de la juridiction répressive, un conducteur de 24 ans déjà condamné en 2017 à Montpellier pour une conduite sous stupéfiants ! Un chauffard qui regrette et qui explique qu'il avait préparé ce soir-là une salle de fête en buvant quelques verres - deux pastis et 3 rhums - avant de partir chez lui à 3 kilomètres de là. Mais il n'a jamais effectué les 3 kilomètres qui le séparait de sa maison, en percutant dans un virage la première automobile croisée sur la commune de Gallargues-le-Montueux. "Je me suis endormi au volant", s'excuse poliment et avec des regrets dans la voix le jeune homme.

Dans la voiture d'en face la victime sera désincarcérée. "C'était grave, très grave, mais il y aurait pu avoir un drame encore plus important", souligne le président Olivier Sabin. Un accident qui est survenu à hauteur du rond-point de Royal Canin. Une victime courageuse qui explique à la barre ses mois de galère : "Deux mois sans pouvoir mettre un pied à terre. Je suis restée hospitalisée trois mois", souligne-t-elle,encore émue à l'évocation du choc. Une dame qui a été depuis opérée plusieurs fois. Le mis en cause, profil bas et excuses aux lèvres, paraît réaliser le drame survenu ce soir là. Le tribunal l'a condamné à 1 an de prison avec sursis et annulation de son permis de conduire.

 

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité