Sports Gard

BAGNOLS/CÈZE Johan Boisedu : « le HBGR, c’est pas la maison de retraite ! »

L'arrière-gauche du HBGR Johan Boisedu, aux côtés de l'arrière-droit Jérémy Archier (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
L'arrière-gauche du HBGR Johan Boisedu, aux côtés de l'arrière-droit Jérémy Archier (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

À 40 ans, l’arrière-gauche Johan Boisedu vient apporter son expérience au HBGR, qui joue cette saison encore en Nationale 1, le troisième échelon national.

Après avoir évolué au plus haut niveau, en Bundesliga, en Espagne et en Lidl Starligue notamment, c’est à Bagnols que ce baroudeur a décidé de poser ses valises cette saison. Pas le choix le plus atypique d’une carrière qui l’a entre autres vu jouer en Tunisie ou encore à Dubaï. « Le hand pour moi est un jeu, c’est mon métier mais j’y prend du plaisir, et depuis quelques années je choisis des missions ici ou là pour apporter mon expérience, mon savoir-faire, mon vécu, aider tout simplement », explique-t-il.

C’est exactement ce qu’on a vu il y a deux semaines pour le premier match de la saison, à domicile contre l’US Crauroise. Johan Boisedu a fait office de métronome, permettant à l’équipe de mieux encaisser ses temps faibles, et a montré sur une ou deux chiches qu’il était encore capable de marquer de loin. Johan Boisedu vient donc donner un coup de main aux Bagnolais cette saison, mais il le martèle : « ce n’est pas pour tirer la couverture à moi, je n’ai aucun problème avec mon ego ».

Une expérience bienvenue : l’ailier-droit Jérémy Archier l’affirme, « on prend tout ce qu’il y a à prendre de son expérience, sachant que Johan ne court-circuite pas le rôle des coaches. » Dans une intersaison où le club a perdu huit joueurs, dont des cadres, ce rôle est d’autant plus important, d’autant que l’arrière-gauche n’est pas venu à Bagnols pour le soleil : « ici c’est pas la maison de retraite ! », lance-t-il. De toute façon, la retraite, ce n’est pas pour tout de suite, puisque Johan Boisedu, inlassable travailleur sur les terrains et en dehors, se voit bien jouer jusqu’à 45 ans.

« Dans le groupe il y a un bon état d’esprit, nous prenons plaisir à être ensemble », affirme le vétéran réunionnais, qui a rapidement su se fondre dans le collectif bagnolais. Un état d’esprit loué par le président Patrice Attard le soir de la victoire face à la Crau, et que Johan Boisedu voit aussi comme la clé d’une saison réussie. « Nous avons montré cet état d’esprit, et nous allons continuer », affirme-t-il.

Et tant pis si le match contre Cournon, qui devait se jouer samedi dernier en Auvergne, a dû être reporté pour un cas de covid-19 dans l’équipe adverse. « On aurait tous aimé enchaîner, reconnaît Johan Boisedu. Mais ce qui nous permettra de ne pas nous démobiliser, c’est de prendre le positif de cet élément négatif, nous avons eu dix jours de plus pour travailler. » Dans une saison perturbée dès la préparation, ça peut compter.

Alors à la veille d’affronter Saint-Flour aux Eyrieux, les voyants sont au vert. « Nous avons montré des choses il y a deux semaines qu’il va falloir cultiver », avance l’arrière-gauche, conscient aussi que tout n’a pas été parfait face à la Crau. Pour le match de samedi, seul Lassina Bamba, touché au genou, ne devrait pas être à la disposition de ses coaches Dominique Clavé et Damien Waeghe.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

HBGR - Saint-Flour Handball, c’est ce samedi 3 octobre à 20h30 à la halle des Eyrieux, à Bagnols.

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité