Faits Divers

NÎMES Agression, tirs et un blessé : elle n’avait pas supporté que sa compagne ait un amant

Photo illustration

Tribunal. Une femme, âgée de 56 ans, a été lourdement condamnée par le tribunal correctionnel de Nîmes, à 3 ans de prison dont deux années ferme et un mandat de dépôt à l'audience a été décidé contre elle.

Elle comparaissait récemment devant le tribunal correctionnel de Nîmes pour des violences aggravées par trois circonstances. Des faits qui datent d'octobre 2017, où des tirs avaient résonné dans le centre-ville de Nîmes, près de la placette et de la rue Émile-Jamais.

Cette quinquagénaire a été confondue par l'enquête du groupe criminel de la Sûreté départementale de Nîmes comme étant l'instigatrice de l'agression visant son ex-compagne et celui qui était considéré à cette époque là comme son amant. La prévenue était soupçonnée d'avoir demandé à un individu très défavorablement connu de la justice de donner une leçon à cet amant...

Ce dernier a été visé le 18 octobre 2017 par des coups de feu en pleine journée. Un tir l'a blessé sérieusement sans que ses jours ne soient en danger. Le tireur a été sanctionné lors de la même audience correctionnelle à 30 mois de prison dont 24 mois de prison ferme. Après l'agression, il avait quitté le Gard et entamé une cavale de plusieurs mois avant d'être interpellé en Ardèche. Un mandat de dépôt a également été décerné à son encontre.

Etiquette

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité