Culture

UZÈS Linh Nguyen Le Phuong tisse la nuit en résidence d’artiste

Linh Nguyen Le Phuong (DR)

Jean Racine disait depuis Uzès que « nous avons des nuits plus belles que vos jours ». Le travail de l’artiste Linh Nguyen Le Phuong, actuellement en résidence d’artistes de la Communauté de communes du Pays d’Uzès à la chapelle de la médiathèque d’Uzès, tend une nouvelle fois à le démontrer.

L’artiste photographe et vidéaste, 30 ans, née au Vietnam où elle a passé sa jeunesse, diplômée des Beaux arts de Nîmes et désormais installée à Sauzet, a été sélectionnée par la CCPU et ses partenaires (la Direction régionale des affaires culturelles, la Région et le Département) pour la deuxième résidence d’artiste de l’année à la chapelle de la médiathèque d’Uzès.

Une résidence qui aurait dû se tenir en juin, et qui a été reportée pour cause de crise sanitaire. Le choix du jury s’est donc porté sur Linh Nguyen Le Phuong parmi une cinquantaine de candidatures car « elle produit un travail qui fait rêver », explique Nadège Molines, directrice du développement culturel de la CCPU. L’artiste travaille aussi autour d’une autre notion qui a fait pencher la balance en sa faveur : celle du territoire, et de son exploration.

Capture d'écran de "Tisser la nuit" de Linh Nguyen Le Phuong (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Le territoire, en l’occurence, est celui de l’Uzège et du Pont du Gard, matériau d’une vidéo nocturne baptisée « Tisser la nuit ». « C’est un projet qui me tient à coeur, je voulais le faire depuis les Beaux arts », explique l’artiste. Le principe est le suivant : un parcours nocturne entre Uzès et le Pont du Gard, filmé en timelapse, une technique qui consiste en la prise de photos à intervalles réguliers, ensuite passées en accéléré. Les paysages nocturnes, les étoiles, la nature, les bruits qui la compose sont au coeur de son travail. Notamment celui de l’eau, « qui traverse les siècles et les siècles », ajoute-t-elle.

Une déambulation nocturne et intime qu’elle va partager à travers une vidéo en cours de tournage, dont nous avons pu voir les premières minutes. Le résultat, qui mêle les paysages en timelapse, les étoiles, la musique et du texte issu des inspirations nocturnes de Linh Nguyen Le Phuong, est aussi prometteur qu’onirique. Les images dialoguent entre elles, un dialogue au coeur du travail de l’artiste, notamment dans la photo, et qu’elle a approfondi via la vidéo.

Linh Nguyen Le Phuong est en résidence jusqu’au 7 novembre à la chapelle de la médiathèque d’Uzès. Une exposition/restitution suivra du 10 au 21 novembre. L’occasion de vérifier une nouvelle fois l’affirmation de Racine.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Vous trouverez un large aperçu des travaux de Linh Nguyen Le Phuong ici.

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité