A la uneActualités

ÉDITORIAL Un confinement light dans des bulles

Le Président de la République française, Emmanuel Macron (Photo : DR Elysée)

Il a commencé comme cela le Président de la République hier soir : "Ma responsabilité c'est de protéger les Français. Je l'assume pleinement." Bon, on s'est tous dit dès les premiers mots prononcés lors de son allocution, "on est mal barrés". Pourtant, dans l'après-midi, ici et là, on entendait que, peut-être, ce ne serait que le week-end, et que les théâtres et cinémas resteraient ouverts. Que le couvre-feu serait tout simplement avancé à 19 heures. Et bien non finalement. On est reconfinés. Pour plusieurs raisons qu'Emmanuel Macron a tenté de justifier : protéger les plus fragiles, les plus jeunes, les plus modestes, les soignants et l'économie. Bon enfin tout le monde. Et donc on est confinés. "Rien n'est plus important que la vie humaine." Oui, c'est comme protéger les Français. On avait compris. Donc on est confinés. Les tests, qui approchent les deux millions par semaine, ne suffisent plus. L'augmentation des capacités en réanimation et tout le reste ne font pas assez barrière. Il faut donc "aller plus loin." Confinés quoi... Mais un confinement light. Dans des bulles. Vous allez travailler mais pas trop ou alors entièrement en télétravail. Vous emmenez vos gosses à l'école mais on vous invite presque à rester dans votre voiture enfermé pour les déposer. Vous manger à table le soir en famille mais avec le masque. Et en petit nombre. Si vous êtes une personne fragile, mettez une deuxième bulle. Enfermez-vous, pourquoi pas, dans une des chambres de votre appartement et encore davantage si un gamin traîne pas loin. Quand on dit gamin, c'est moins de 50 piges aujourd'hui, selon le nouveau classement français depuis la covid. Tout cela jusqu'à décembre. Début de mois mais à voir... Peut-être jusqu'à Noël potentiellement. Même si "l'espoir des fêtes de fin d'année" est possible ce 28 octobre 2020 au soir dans la tête du Président. Pour cela, il en appelle à l'unité, à la solidarité, au sens des responsabilités. "Tenir chacun à notre place." On ne va pas beaucoup en bouger les prochaines semaines...

Abdel Samari

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “ÉDITORIAL Un confinement light dans des bulles”

  1. ce confinement est trop allégé en effet si on cumul les travailleurs dans les magasins, dans les usines , les aides a domicile, les entreprises btp usine industrie le secteur publique école etc. ça représente 40 millions de personne qui ne seront pas confinées s’agit il d’un confinement seul une caste pourra bénéficier du télétravail étrange

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité