Faits Divers

GRAU-DU-ROI Enquête pour des vols de bateaux : des véhicules volés retrouvés

Le palais de justice de Nîmes. (Photo Baptiste Manzinali / Objectif Gard).
Le palais de justice de Nîmes. (Photo  / Objectif Gard).

En enquêtant sur des vols de bateaux au Grau-du-Roi et à Saint-Laurent-d'Aigouze, de nombreuses voitures ont été découvertes à Marseille ainsi que des pièces détachées.

Tout démarre le 11 août dernier sur la commune du Grau-du-Roi, à hauteur de la capitainerie. Des hommes s'approchent d'un Zodiac d'une valeur de 90 000 euros. Un bateau qui est sur une remorque. Ni une, ni deux, les individus attachent le bateau et filent sur l'autoroute direction l'Espagne. Deux autres voitures accompagnent les voleurs, histoire de prévenir un éventuel contrôle. Un scénario similaire survient sur la même commune et au même endroit un mois plus tard. Ce coup-ci les forces de l'ordre interviennent et font partir les suspects sans parvenir à les interpeller.

C'est le 25 octobre qu'un autre Zodiac, d'une valeur de 80 000 euros, est à nouveau dérobé sur la commune de Saint-Laurent d'Aigouze, dans une société de réparation de bateau. Là aussi, direction immédiate l'Espagne. Après des semaines d'investigations, les enquêteurs sont parvenus à cibler une équipe à tiroir des Bouches-du-Rhône. Une opération d'envergure a été mise en place sous l'autorité de la substitut du procureur de Nîmes, Estelle Meyer.

Des interpellations sont survenues cette semaine à Aubagne et Marseille, avec notamment la découverte dans le XVe arrondissement de la cité phocéenne d'un terrain avec une centaine de voitures et de pièces détachées, comme des moteurs par exemple.... Cette découverte fait l'objet d'une enquête incidente gérée par le parquet de Marseille.

Concernant les sept personnes interpellées dans la semaine. Elles sont âgées de 19 ans à 32 ans et sont toujours en garde à vue ce mercredi soir. Une information judiciaire sera ouverte demain, jeudi, pour "vol en bande organisée et tentative de vol en bande organisée", mais aussi pour "association de malfaiteurs". Une affaire criminelle donc avec des protagonistes qui risquent jusqu'à 15 ans de prison.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité