ActualitésFootballOAC AlèsSports Gard

ALÈS L’OAC et l’IMT Mines main dans la main pour « valoriser le territoire »

Thierry de Mazancourt et Didier Billange paraphent le contrat qui lie leur entité respective, ce mercredi, dans les nouveaux locaux de la Maison des élèves. (Photo Corentin Migoule)

Baptisé "Un esprit sain dans un corps sain", le partenariat entre l’Olympique d’Alès en Cévennes et l’IMT Mines a été entériné ce mercredi. Ses signataires y voient l’occasion d’unir « deux structures emblématiques de la ville » pour valoriser le territoire par le biais d’interactions régulières.

« On est ravis que cette école puisse servir un territoire qui la sert depuis longtemps. » Des mots de Thierry de Mazancourt, directeur de l’IMT Mines Alès, en forme d’hommage aux élus locaux qui ne manquent pas une occasion de vanter les mérites du 6e meilleur établissement au classement général des écoles généralistes et pluridisciplinaires établi par le Figaro Étudiant (lire ici).

Philippe Mallaroni, en qualité de manager général de l’OAC, voit en ce partenariat le moyen de « permettre de concilier les exigences du sport et celles relatives à la construction intellectuelle et au parcours de vie des jeunes footballeurs du club. » Et d’ajouter : « Il importait de cadrer nos jeunes du mieux possible pendant leur parcours scolaire. Quand on a une tête bien faite, généralement on joue bien au football. »

Sous l'égide des "Arobases de la fraternité"

Car c’est bien là l’objectif premier de cette convention, baptisée "Un esprit sain dans un corps sain". Des étudiants de l’IMT Mines Alès, qui vont alors endosser le rôle de "tuteurs", effectueront des interventions bénévoles afin d’assurer le suivi scolaire d’un petit groupe de jeunes footballeurs volontaires. « Nous aurions dû donner des cours tous les jeudis après-midis dans les locaux du club, au centre Jean-Sadoul, mais les cours auront finalement lieu en visioconférence », regrette Titouan, capitaine de l’équipe de foot masculine de l’école des mines, tout en précisant que ses camarades, « tous issus de la filière scientifique », sont logiquement plus aptes à donner des cours « de maths et de physique-chimie » que de français.

Alors qu’il entérinait il y a quelques semaines une nouvelle convention de partenariat avec le Lycée Privé Cévenol, le président de l’OAC, Didier Billange s’est dit « content d’associer son image » à celle de l’IMT, tout en reconnaissant que leurs activités sont « radicalement différentes. » Et de poursuivre : « J’y vois une sensibilisation à l’ampleur du travail qui les attend pour s’insérer dans la vie sociale. Qu’ils comprennent qu’il ne faut pas compter uniquement sur le football pour lequel on sait que l’entonnoir est très réduit. » Des interventions qui pourront se tenir sous l’égide des "Arobases de la fraternité", concept créé par Aimé Cavaillé, conseiller municipal de la ville d’Alès.

Corentin Migoule

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité