A la uneActualitésNîmes OlympiqueSports Gard

NÎMES OLYMPIQUE Une défaite mais des raisons d’y croire

Nîmes s'est incliné 3 à 4 au stade des Costières face à l'AS Monaco, après avoir été rapidement menés 0-2. Il y a encore de l'espoir.

Renaud Ripart face à Monaco (photo Anthony Maurin)

Au terme d'une rencontre spectaculaire et à rebondissements, les Crocodiles se sont inclinés face à l'AS Monaco 3-4 au stade des Costières pour le compte de la 24e journée de Ligue 1. Mais malgré la défaite, les Nîmois de Pascal Plancque, le nouveau coach, ont montré quelques raisons de croire à un sauvetage en fin de saison. 

C’est avec la réception de l’AS Monaco que Pascal Plancque a débuté sa carrière d’entraîneur du Nîmes Olympique. Jérôme Arpinon, démis de ses fonctions vendredi, son adjoint a pris la suite pour tenter de sauver la place des Crocodiles en Ligue 1.

La tache s’annonce compliquée pour le nouveau coach du NO car la victoire de Lorient 1-0 face à Reims samedi, plaçait les Nîmois à sept points de la 17e place. Mais avant de rêver à un sauvetage, il faut déjà affronter l’une des meilleures équipes françaises du moment. Les joueurs de la principauté entamaient cette rencontre sur une série de six victoires et une belle quatrième place de la L1. Autant dire à des années-lumière des Crocodiles.

Un but encaissé d’entrée

 La différence entre les deux formations ne tardait pas à se faire ressentir. Sur le premier centre monégasque de la partie, Ballo-Touré trouvait Golovine, esseulé, qui d’une volée du pied gauche trompait Reynet (0-1, 3e). Pas le temps d’espérer côté gardois. Alors que les Nîmois étaient encore sonnés par ce premier but, ils allaient vite en subir un second. Et la configuration était la même que sur l’ouverture du score. Une nouvelle fois Ballo-Touré, sur son côté gauche, centrait au second poteau pour Golovine qui dans un angle très fermé, trouvait la lucarne opposée de Reynet, comme à la parade (0-2, 13e). Dans ce premier quart d'heure, Nîmes en est réduit au rôle de spectateur et l’international russe dans celui du bourreau.

Moussa Koné face à Monaco (photo Anthony Maurin)

Nîmes Olympique était KO et Pascal Plancque ne pouvait que constater les dégâts. Le match aurait pu être plié dans la foulée puisque à la suite d’une belle contre-attaque, c’est Ben Yedder qui poussait le ballon au fond des filets de Reynet. Heureusement l’arbitre assistant signalait une position de hors-jeu (17e). Les Crocodiles gagnaient un sursis et ils en profitaient pour se porter aux avant-postes.

Deaux et Ferhat redonnent de l’espoir

Ferhat sonnait la révolte et sur un débordement côté gauche, il centrait en retrait pour Deaux, dont la reprise trompait Lecomte (1-2, 33e). La rencontre était relancée et les Nîmois requinqués. Koné entrait dans la surface de réparation visiteuse mais il manquait d’inspiration car il n’osait pas frapper et sa passe était contrée (26e). Mais les Crocodiles ne se décourageaient pas. Ripart entrait dans la surface de réparation de Monaco, sa frappe était repoussée par le poteau droit de Lecomte, mais Ferhat en embuscade contrôlait et égalisait (2-2, 32e).

Nîmes faisait de nouveau plaisir à voir. La rencontre était très agréable à suivre et le NO ne voulait pas en rester là. Sur un corner joué à deux avec Ferhat, Benrahou centrait dans la boite. Ripart était trop court mais le cuir atterrissait dans le pied de Miguel, seul dans les six mètres, malheureusement le défenseur un peu surpris ratait le cadre (41e). Sur l’attaque suivante, c’est Monaco qui était très près de marquer, mais Reynet sortait le danger grâce à une magnifique parade (42e).

Lucas Deaux marquant le premier but nîmois (photo Anthony Maurin)

La seconde période repartait sur un rythme moins emballant que la première. Monaco semblait moins fringant et Nîmes hésitait entre attendre et prendre des risques. Benrahou, titulaire pour la première fois depuis le 13 décembre, tentait sa chance mais Lecomte captait facilement le ballon (61e). Sur une faute pas évidente d’Alakouch, l’arbitre accordait un coup-franc excentré à l’ASM. C’est Golovine qui s’en chargeait et la trajectoire de la balle trompait la défense nîmoise et son gardien de but (2-3, 62e).

Le coup-franc de d'espoir d'Eliasson

La pilule était dure à avaler pour Nîmes qui connaissait un temps faible. Monaco en profitait pour enfoncer le clou. Bien lancé par l'intenable Golovine, Volland partait en contre-attaque pour marquer le quatrième but des visiteurs (2-4, 78e). Mais les Crocos ne baissaient pas les bras et Eliasson, d'un superbe coup-franc, remettait les Nîmois dans la course (3-4, 80e).

Les dix dernières minutes se disputaient avec le suspens d'une éventuelle égalisation nîmoise. Cette balle, Fomba la ratait alors qu'il se trouvait seul aux six mètres sur un centre d'Eliasson (90e). Rageant pour le Nîmes Olympique qui, avec son nouvel entraîneur, s'est incliné mais en donnant quelques motifs d'espérer à un improbable maintien.

Norman Jardin

24e journée de Ligue 1. NÎMES OLYMPIQUE – ASSOCIATION SPORTIVE DE MONACO 3-4

Stade des Costières. Mi-temps : 2-2. Rencontre jouée à huis-clos. Arbitre : M. Turpin. Buts pour Nîmes : Deaux (23e), Ferhat (32e) et Eliasson (80e). Buts pour Monaco : Golovine (3e, 12e et 62e) et Volland (77e). Avertissement à Nîmes : Meling (37e). Avertissements à Monaco : Ballo-Touré (4e) et Badiashile (58e).

Nîmes : Reynet – Alakouch, Briançon (cap), Miguel, Meling – Cubas (Fomba, 72e) – Ferhat, Ripart (Eliasson, 72e) Deaux, Benrahou (Duljevic,86e) – Koné (Roux, 66e). Remplaçants non utilisés : Nazih, Burner, Ueda, Duljevic et Majouga. Entraîneur : Pascal Plancque.

Monaco : Lecomte – Sidibé, Maripan, Badiashile, Ballo-Touré (Oliveiras-Silva, 63e) – Golovine (Aguilar, 86e), Fofana (Frabregas, 56e) Tchouaméni, Diop (Diatta, 46e) – Volland, Ben Yefer (Jovetic, 56e). Remplaçants non utilisés : Majeck, Disasi, Matsima et Pellegri. Entraîneur : Niko Kovac.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité