Bagnols-UzèsPolitique

DÉPARTEMENTALES Pont-Saint-Esprit : Chantry et Mahler dévoilent leur programme et répondent à Serre

Fred Mahler et Catherine Chantry, candidats aux départementales sur le canton de Pont-Saint-Esprit (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

L’opposante spiripontaine Catherine Chantry et le maire de Goudargues Fred Mahler, qui présentent leur candidature divers-Gauche « le Printemps démocratique » sur le canton de Pont-Saint-Esprit, avancent les premières mesures de leur programme et répondent au binôme sortant Christophe Serre et Carole Bergeri. 

« Si Christophe Serre ne nous avait pas égratignés, on n’en parlerait plus », lance Catherine Chantry. Mais comme le conseiller départemental PS sortant, candidat à sa propre succession avec sa binôme Carole Bergeri, a attaqué le binôme qui se classe comme divers-Gauche, ce dernier répond. « Il dit que j’ai fait des pieds et des mains pour être son suppléant, c’est totalement faux, j’y suis allé en marche-arrière mais pour respecter l’accord, affirme Fred Mahler. Il a tergiversé puis demandé à ce que le canton soit placé hors accord de la Gauche. » Un accord auquel participe le Parti radical de gauche, dont est membre Fred Mahler, suspendu depuis sa candidature. 

Quant aux accusation d’aigreur formulées par le sortant, Fred Mahler les renvoie : « c’est lui qui est aigri, je n’ai pas d’aigreur envers Christophe Serre. » Catherine Chantry parle de « cumulard » ou encore de « Gauche caviar » pour qualifier Christophe Serre, qu’elle juge co-responsable de la gestion de l’Agglo du Gard rhodanien, dont il est vice-président, gestion décortiquée par la Chambre régionale des comptes dans un rapport qui a fait grand bruit en février dernier. 

Catherine Chantry et Fred Mahler veulent « restaurer la confiance entre les élus et les électeurs », et proposent notamment un système de budget participatif au Département, une consultation citoyenne sur les grands projets ou encore l’organisation tous les mois d’assemblées pour rendre compte de leur action et écouter les remontées de terrain. Catherine Chantry promet également que s’ils sont élus, les candidats du « Printemps démocratique » iront « chaque mois dans un village à la rencontre des gens. » 

« La politique ce n’est pas une profession mais une fonction », commente Fred Mahler. La santé revient aussi dans leur programme, avec l’appui à des maisons de santé sur le canton, de mesures pour le maintien à domicile des personnes âgées, en soutenant l’agriculture bio ou encore un projet de voie verte sur le canton. le binôme veut aussi soutenir des actions d’insertion, en appuyant les professionnels du tourisme ou encore en favorisant la création d’une coopérative de portage salarial. 

Catherine Chantry affirme que sa candidature est aussi une réponse au risque de voir le Rassemblement national remporter le canton. « Je me suis demandé pour qui j’allais pouvoir voter entre une Gauche dans laquelle je ne me reconnais pas, une Droite qui fricote avec LREM et le RN », affirme-t-elle, tout en clamant que « nos adversaires sont le RN et l’abstention. » Un RN « qui fait de la démagogie » et qui « n’a pas de mesures sociales », poursuit-elle. Quant à l’abstention, « Nous voulons rassembler ceux qui ne sont pas entendus par les partis politiques, être leur porte-parole », ajoute la candidate qui l’affirme : « nous ne sommes pas là pour diviser. » 

Thierry ALLARD
thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité