Bagnols-UzèsPolitiqueSociété

BAGNOLS/CÈZE Que va devenir l’arche Carcaixent ?

L'arche Carcaixent devrait être partiellement détruite pour davantage ouvrir cet espace à l'orée du centre-ville et des Escanaux. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Beaucoup de Bagnolais l'appellent "l'ancien Monoprix". L'arche Carcaixent se trouve à l'intersection du centre-ville et du quartier des Escanaux. Aujourd'hui, l'imposant ensemble se trouve au cœur des enjeux de restructuration de la ville de Bagnols/Cèze. 

"On va déconstruire (en partie) cette espèce de barre. Il y a 19 appartements qui sont là. Le relogement est en cours", lance le maire, Jean-Yves Chapelet. Une décision justifiée par une vision urbanistique tournée vers la transparence et le dégagement : "Il faut absolument ouvrir cet espace. Je ne critique pas Candilis (l'architecte qui a pensé le quartier des Escanaux dans les années 50, ndlr), très loin s'en faut. Mais la logique est que quand on veut joindre deux parties de la ville, on ne fait pas un grand mur à travers." A priori, la démolition de la résidence sociale est programmée pour mi-2022.

Ce projet de transformer cette friche remonte à assez longtemps. Il a été freiné notamment par la répartition du foncier "en patchwork", comme le décrit le maire : "Y a du foncier mairie, du foncier privé, du foncier Habitat du Gard... Il a fallu négocier. Il a fallu qu'on trouve des partenaires pour nous accompagner. Aujourd'hui, on a la Banque des territoires qui nous suit, SPL 30 aussi."

"On va mettre du service, du commerce, du logement. Et peut-être une maison médicale"

Dans sa faisabilité, le projet vient d'être validé. Maintenant, reste à savoir ce qui sera mis à la place... "Comme on l'a fait à l'Ancyse, on va mettre du service, du commerce, du logement. Et peut-être une maison médicale", avance le premier magistrat. L'architecte des Bâtiments de France a demandé à la municipalité de se tourner vers "une construction de qualité qui puisse apposer une vraie marque sur cette place".

L'autre plus-value du projet est qu'il prévoit du stationnement sous-terrain. "On veut dégager les espaces publics des voitures mais il faut bien les mettre quelque part. Car il n'est pas question de dire que les automobilistes ne sont plus les bienvenus à Bagnols-sur-Cèze", lance Charlotte Buhot, responsable de la rénovation urbaine à la mairie.

L'étape actuelle est donc d'acquérir tout le foncier nécessaire. Suivra le relogement, la démolition, le dépôt du permis de construire, la reconstruction... Tout ça devrait courir jusqu'à la fin du mandat.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité