ÉducationGardSociété

GARD Mieux vieillir à domicile avec Domici’lab

Benoit Roig, Président de l’Université de Nîmes, Jean-Marc Blanc, Directeur de la Fondation i2ml et Eric Sanchez, Directeur des particuliers au sein de la Direction des Activités Sociales d’AG2R LA MONDIALE (photo Fondation i2ml)
Benoit Roig, président de l’université de Nîmes et Éric Sanchez, directeur des particuliers au sein de la direction des activités sociales d’AG2R La Mondiale (photo Fondation i2ml)

Jeudi dernier, une convention à été signée entérinant la création de Domici'lab, le nouveau laboratoire du mieux vieillir à domicile créé par AG2R La Mondiale et la fondation I2ML.

La convention partenariale entre AG2R La Mondiale, la fondation i2ml et l’université de Nîmes a été signée et elle amorce les débuts du Domici'lab pour au moins 2 ans. L’objectif est d’initier une transformation autour du bien vieillir à domicile. Six grands domaines de réflexions font partie du ce dispositif : l’activité physique adaptée, le maintien du lien social, l’inclusion numérique, l’accès à la culture, la nutrition et les interventions non-médicamenteuses.

Il s’agit de mener une réflexion et des actions concrètes favorisant l’autonomie à domicile avec l’ensemble des acteurs (institutions, particuliers, entreprises, associations...).  En parallèle, le secteur de l’aide à domicile connaît de grandes difficultés liées à son absence d’attractivité, expliquant ainsi que 20% des demandes d’aides à domicile n’aboutissent pas selon l’Union nationale de l'aide, des soins et des services aux domiciles (UNA). « On va retransformer les métiers de l’aide à domicile et rediriger une génération d’étudiants dans ce secteur », déclare Jean-Marc Blanc, le directeur de la fondation i2ml.

Une des premières étapes consiste à réaliser une veille exhaustive sur les besoins actuels et émergents des personnes âgées au travers des six thématiques citées plus haut. Il s’agira également d’identifier les manques afin de mener des études complémentaires. Cette veille est en cours d’élaboration et sera enrichie par un comité de personnes sélectionnées précisément pour leur expertise sur les sujets en question. Elle sera partagée au grand public dès sa finalisation. « Il n’y a pas d’impact sans coalition des acteurs, trop d’études ne mènent à rien. Il faut professionnaliser le secteur et faire en sorte que les personnes en dépendance le plus tard possible » soulignait Éric Sanchez, le directeur des particuliers au sein de la direction des activités sociales d’AG2R La Mondiale

L’objectif est à la fois d’essaimer les solutions éprouvées et testées, mais aussi de les améliorer, toujours en lien avec les bénéficiaires concernés, au moyen d’ateliers de cocréation, de prototypages. Il est également envisagé d’en créer de nouvelles s’il s’avère qu’aucune solution ne répond pleinement à leurs besoins. Pour débuter, le Domici'lab va se concentrer sur trois territoires : Le Gard, Les Bouches-du-Rhône et le Grand-Est.

Norman Jardin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité