Bagnols-UzèsPolitique

DÉPARTEMENTALES Bagnols : Béatrice Talmant et Thierry Vincent, candidats citoyens

Thierry Vincent et Béatrice Talmant, candidats sur le canton de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Thierry Vincent et Béatrice Talmant, entourés de leurs remplaçants Nora Guemrirene-Belle et Michel Torrent (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ils le disent, le répètent, le revendiquent, ils ne sont encartés nulle part et tiennent à leur indépendance. Thierry Vincent et Béatrice Talmant se présentent aux élections départementales des 20 et 27 juin sur le canton de Bagnols avec un mantra martelé par la candidate : « nous sommes une liste citoyenne. » 

La politique, Thierry Vincent, 55 ans, cadre dans les finances publiques, y a goûté en 2020, lorsqu’il a été tête de la liste « Alliance citoyenne », liste soutenue notamment par le Parti communiste et la France insoumise, à Bagnols(*). À l’époque, il se présentait déjà comme indépendant des partis et à la tête d’une liste citoyenne, des ingrédients qu’il reprend aujourd’hui avec une candidate novice en politique, Béatrice Talmant, 47 ans, Bagnolaise comme lui, qui travaille dans la protection sociale. 

On retrouve en remplaçant un ancien colistier de « Bagnols autrement » en 2014, Michel Torrent, et une ancienne colistière d’« Alliance citoyenne », Nora Guerimrene-Belle. Tous les quatre portent « un projet plutôt classique, mais avec quelque chose de novateur et essentiel, la présence, pour faire la différence », avance Thierry Vincent. Sans le nommer, il vise Alexandre Pissas, le conseiller sortant, dont il raille le cumul des mandats et le « manque d’implication » pour le territoire. La liste prône quant à elle le non-cumul des mandats. 

Mais sa « principale préoccupation est de rencontrer les citoyens, nous nous engageons à faire des permanences tous les mois pour rencontrer les citoyens, les porteurs de projets, et travailler avec l’écosystème, comme les élus, pour être dans la construction », développe Béatrice Talmant. Voilà pour la ligne directrice d’une liste qui, sur l’échiquier politique, se place « nulle part », dit Thierry Vincent. 

« Il faut s’investir pour les bonnes actions à mener sur notre canton, notre ligne de conduite est de faire ce qui est nécessaire à mettre en œuvre », rajoute sa binôme. « Nous ne sommes pas obligés d’afficher une participation à une majorité, et d’ailleurs je pense qu’il n’y aura aucune majorité acquise à qui que ce soit », déroule Thierry Vincent qui l’affirme comme un slogan : « au militantisme de réseau nous préférons le militantisme de terrain. » 

Et donc le qualificatif de « liste citoyenne », qu’on retrouve sur leurs documents de campagne. Les deux candidats le revendiquent et affirment être les seuls à pouvoir le faire sur le canton. La liste Gilets jaunes de Christophe Prévost et Antoinette Walkowiak ? « Pour beaucoup le mouvement des Gilets jaunes est en train de devenir un parti », balaie Thierry Vincent. La candidature de Christian Roux et Marie-Françoise Combin ? « Elle est portée par des gens qui ont des mandats dans des partis », estime le candidat. 

Voilà pour le côté citoyen qui ne suffit pas à faire un programme. Alors le voici : sur le social, les candidats proposent « la création d’un plan de prévention territorial pour travailler avec les Centres médico-sociaux et les Centres communaux d’action sociale, la création d’une plateforme d’entraide, travailler sur le maintien à domicile avec de l’habitat partagé et des financements pour motiver les porteurs de projets, faciliter l’habitat partagé entre les étudiants et les personnes âgées et aider les aidants », énumère Béatrice Talmant. 

Sur les routes, autre grande compétence du Département, les candidats veulent travailler « sur des axes dangereux comme la route entre Tresques et les 4 chemins. » Les candidats ont aussi des propositions sur l’écologie, avec « une charte environnementale pour le Département », dont le respect sera une condition pour l’obtention de subventions. Pour les déplacements doux, plutôt que de faire des pistes cyclables, les candidats proposent de « mettre à disposition à proximité des collèges des vélos et organiser des circuits pour relier les collèges aux équipements sportifs et culturels », explique Thierry Vincent. Le but étant d’inculquer la culture du vélo avant de construire les pistes cyclables car « c’est le besoin qui créé l’offre », estime le candidat. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

(*) Liste qui nous a fait savoir par communiqué qu’elle se désolidarisait de la candidature de Thierry Vincent aux élections départementales. 

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité