ActualitésCultureNîmes

NÎMES Les jardins de l’Alouette s’ouvrent aux artistes

Madeleine Sallès, présidente du comité de quartier de l'Alouette à Nîmes. (Photo : Stéphanie Marin/ObjectifGard)

La troisième édition de l'événement Artistes aux jardins organisé par le comité de quartier de l'Alouette à Nîmes, aura lieu ces samedi 12 et dimanche 13 juin, de 10h à 18h.

"Il fallait bien trouver, dans cette grande ville maussade, où les touristes s'ennuient au fond de leurs autocars. Il fallait bien trouver un lieu pour la promenade. J'avoue que ce samedi-là je suis entré par hasard dans, dans, dans... un jardin extraordinaire." Comme Charles Trenet, ce samedi 12 et dimanche 13 juin, partez à la découverte non pas d'un mais des jardins extraordinaires plantés dans le quartier de l'Alouette à Nîmes.

Dix familles de ce coin de verdure situé à quelques encablures de la ZUP nord et du centre-ville nîmois, vous ouvriront leurs portes à l'occasion de la troisième édition d'Artistes aux jardins. Bien sûr, comme le nom l'indique, le visiteur pourra contempler les réalisations de leurs hôtes mais aussi les œuvres de 48 artistes venus d'un peu partout en France et même de l'étranger.

Côté jardins, les inspirations sont multiples : méditerranéenne, japonaise dans un cadre structuré ou au contraire libre. Côté artistes, là encore les disciplines sont diverses : sculpture, peinture, tapisserie, performance, photographie, céramique, etc. Cet événement est inspiré d'un concept d'abord lancé par le comité de quartier La Planette à Nîmes, Madeleine Sallès ne manque pas de rendre à César ce qui appartient à César. "Notre quartier se prête à merveille à ce genre de manifestation, assure la présidente du comité de l'Alouette. Il est très arboré, nous avons d'ailleurs des arbres très anciens. Et nous avons des artistes, des photographes, des sculpteurs, qui y résident."

Madeleine Sallès, présidente du comité de quartier de l'Alouette à Nîmes. (Photo : Stéphanie Marin/Objectif Gard)

Lors de sa première édition en 2018, la manifestation se concentrait sur le chemin du Puits de Roulle. Mais d'année en année, elle gagne du terrain. Madeleine, 73 ans, ne peut que s'en réjouir, elle qui grâce à cet événement souhaite créer un lien entre les habitants de l'Alouette, mais aussi et parce qu'il ne leur est pas réservé, donner à la population une nouvelle image de ce quartier. "Il souffre d'une connotation négative du fait qui est proche de la ZUP nord. Mais c'est un coin de campagne dans la ville où on peut faire de belles rencontres", insiste-t-elle.

Ce week-end, ces rencontres se feront sur le thème de la culture dans un cadre verdoyant. "Lors de la précédente édition, en 2019 (celle de 2020 avait dû être annulée, Ndlr), nous avons reçu une centaine de personnes. Toutes n'étaient pas de Nîmes. Certains sont venus d'Alès et d'autres villages aux alentours. Ils étaient autant intéressés par les jardins, posant des questions sur les différentes espèces de plantes, etc., que par les œuvres des artistes." La curiosité entraîne les échanges, les échanges la connaissance de l'autre, de ce qu'il est, de ce qu'il fait. Ainsi le lien se crée. Le pari de l'équipe du comité de quartier semble relevé.

Faire vivre cette manifestation tout au long de l'année

Derrière ses lunettes roses et bleues, les yeux rieurs de la présidente nous laissent deviner une surprise à venir. Elle ne tarde pas à nous en dire plus au sujet de son envie de faire grandir cette manifestation, encore. "Notre objectif, c'est de ne pas se limiter à deux jours par an mais d'organiser diverses actions pour la faire vivre tout au long de l'année." Un projet qui pourrait inclure le public reçu par l'institut l'Aramav, clinique de réadaptation visuelle à Nîmes. Reste à faire germer cette petite graine dans le paysage culturel nîmois.

Stéphanie Marin

Entrée gratuite. Jardins et œuvres à découvrir aux 6, 10, 20, 22, 23, 29 chemin du Puits de Roulle, au 6 chemin Henri-Appy, 15 impasse Général-Laperrine, face au 320 rue des Cottages et au 1, chemin du Belvédère à Nîmes. 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité