A la uneFaits DiversGard

BAGNOLS-SUR-CÈZE Les parents de Lucas Tronche ont reconnu le sac à dos de leur fils

Photo Boris de la Cruz / Objectif Gard

Hier, des ossements ont été découverts par les pompiers qui intervenaient sur une réquisition judiciaire de la juge d'instruction en charge de l'affaire de la disparition de Lucas Tronche. La magistrate avait ciblé, avec les enquêteurs de l'office central des personnes disparues et la Police Judiciaire de Montpellier, un secteur très difficile d'accès afin de faire des vérifications. Des pompiers étaient donc sur place depuis plusieurs jours, et, jeudi matin, un détachement d'une dizaine de pompiers se trouvaient à cet endroit de Bagnols-sur-Cèze, en pleine nature entre un mas et une falaise. Un immense rocher que les secouristes d'élite du GRIMP ont descendu en rappel, avant d'atteindre à une trentaine de mètre en dessous du sommet du rocher une petite plateforme sur laquelle ils ont découvert des ossements dégradés, des vêtements en mauvais état et partiellement arrachés avec le temps, mais aussi un sac à dos. Un sac qui ressemblait fortement à celui avec lequel Lucas Tronche avait disparu le 18 mars 2015. Pour le procureur, il faut rester prudent malgré ces découvertes effectuées à 800 mètres à vol d'oiseau de la maison familiale où l'adolescent de 15 ans a disparu sans donner aucune nouvelle depuis.

Dans la soirée, un communiqué et des messages des parents de Lucas Tronche laissaient penser que pour eux la vérité était évidente et que les ossements retrouvés correspondaient bien à ceux de leur fils disparu. "Les enquêteurs ont montré le sac retrouvé sur cette falaise à la famille, et ils ont reconnu le sac à dos de leur fils", souligne très ému un proche de la famille Tronche contacté hier soir. Un sac qui permet de mieux comprendre pourquoi ce jeudi 24 juin alors que le procureur de la république de Nîmes restait prudent dans ces propos, les parents ont publié ce message indiquant : "Eric et Nathalie Tronche remercient l'ensemble des personnes qui se sont mobilisées pour retrouver Lucas durant ces 6 longues années".

Il faudra attendre encore quelques heures ou jours pour avoir les résultats de l'ADN afin de mettre un nom définitif sur les ossements découverts.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité