NîmesRCNSports Gard

RCN Olivier Bonné quitte la présidence : « Je laisse le club avec des finances saines »

Olivier Bonné ne sera plus le président du Rugby Club Nîmois en octobre prochain (Photo Corentin Corger)

Ce vendredi matin, Olivier Bonné, président du Rugby Club Nîmois, a annoncé qu’il quitterait fin octobre la présidence après huit années passées à ce poste (voir vidéo ci-dessus). Un mandat marqué par la remontée du club en Fédérale 1 et un assainissement des finances après le placement en redressement judiciaire. L'occasion aussi de faire un point complet sur les sept recrues de la saison prochaine. 

C’est au golf de Nîmes Campagne, avant de passer un moment convivial avec une centaine de partenaires du Rugby Club Nîmois, que le président Olivier Bonné a réuni la presse locale pour annoncer sa démission. Avant d'en évoquer les raisons, il est revenu sur neuf ans d’aventure au sein du club nîmois. "En février 2012, devant la catastrophe annoncée je viens auditer le club pendant quatre mois. Le club était en cessation de paiement et la FFR avait annoncé la double rétrogradation : sportive et financière de la Fédérale 1 à la Fédérale 3", rappelle Olivier Bonné alors éducateur au club et juge au tribunal de commerce.

Le 27 juin 2012, ce dernier est nommé vice-président, la cessation de paiement est actée et le club est placé en redressement judiciaire. Une refonte générale est opérée avec un changement de nombreux collaborateurs du club jusqu’à la création d’un nouveau logo et d’une équipe féminine. La dette est alors de 650 000 €, les 140 000 € restants à aujourd'hui vont être bientôt soldés. Quant aux fonds propres, le club était négatif de 1,2 M€. Olivier Bonné passe président en septembre 2013 alors que le club retrouve déjà la Fédérale 2. Lors de la saison 2014/2015, la Fédération ne valide pas la promotion en Fédérale 1 pour insuffisance d’actifs. La saison suivante, la situation se reproduit et cette fois-ci le RCN obtient gain de cause en appel.

"L’institution mérite du sang neuf"

"On ne pouvait monter qu’à condition que l’on retrouve des fonds propres positifs d’ici deux ans. L’engagement a été tenu. Depuis neuf ans, on n’a jamais cessé de structurer le club." Aujourd’hui, le club dispose de 400 000 € de fonds propres pour un budget de 1,4 M€. "On est passé de 60 à 180 partenaires et de trois à 34 salariés", félicite le bientôt ex président qui assure que le club sera bientôt de nouveau solvable. "Cela montre que le sport peut être vertueux avec un peu de sérieux, poursuit Olivier Bonné qui annonce : J’ai décidé d’arrêter. Je suis rentré pour essayer de sauver le club, ma grande fierté c’est d’avoir réussi. Je laisse le club avec des finances saines et une équipe qui peut jouer les premiers rôles et monter en N2 l’année prochaine. L’institution mérite du sang neuf."

Le pilier argentin Marco Ciccioli débarque au Rugby Club Nîmois (Photo Instagram)

Une fin de mandat dont il certifie qu'elle n’est pas liée à son engagement en politique au côté de Jean-Paul Fournier en tant que conseiller délégué à la rénovation urbaine. "Ma femme me disait : "ton fils avait 7 ans quand tu as commencé, tu as passé tous tes week-ends au RCN, aujourd’hui il en a 17", complète Olivier Bonné, très ému. Cette démission interviendra lors d’un conseil d’administration mais pas avant fin octobre. Son successeur sera élu à ce moment-là et devrait être un des trois actuels vice-présidents que sont : Arnaud Volpilière, Guillaume Natton et Steeve Calligaro. Pour autant, le président sortant a prévu d’accompagner son successeur et de rester au club sans avoir encore décidé s’il restera au Conseil d’administration.

Le recrutement terminé

Olivier Bonné a donc bouclé son dernier mercato au sein du RCN. On connaît désormais le nom des sept recrues qui seront présentes à la reprise de l’entraînement le 19 juillet prochain. La dernière en date se nomme Marco Ciccioli. Un pilier argentin (1,90 m, 121 kg), âgé de 25 ans, passé notamment par le club professionnel de Zebre en Italie. En première ligne, deux autres renforts arrivent également : Thomas Duprat (23 ans, 1,83 m, 110 kg) en provenance de Narbonne et Maxime Barbet (20 ans, 1,78 m, 112 kg), de Mont-de-Marsan, qui a déjà évolué au RCN en cadet.

Les deuxièmes lignes Tony Lanauve et Alexis Luez, le demi de mêlée Vincent Debladis et le trois quart centre Ilan Valderrama complètent les arrivées estivales. Une équipe qui ambitionne de monter dans la future division de National 2 et que l’on s’impatiente de découvrir le week-end du 4,5 septembre pour la première journée de championnat.

Corentin Corger

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité