Bagnols-UzèsPolitique

CC PAYS D’UZÈS Assainissement et rénovation énergétique au menu du conseil communautaire

Lundi soir, le conseil communautaire de la communauté de communes Pays d'Uzès s'est tenu, non pas à l'Ombrière, mais à la salle polyvalente d'Arpaillargues. La première était occupée par d'autres festivités. Onze délibérations, plutôt techniques, étaient à l'ordre du jour.

Trois fonds de concours ont été accordés pour soutenir des projets communaux : 6 025€ à Saint-Maximin pour la création de son aire de jeux pour enfants, 4 573€ à Serviers-et-Labaume qui veut installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de plusieurs bâtiments communaux et 17 361 € à Baron qui se lance dans la rénovation énergétique de la salle des fêtes Paul-Picard.

Le premier vice-président, Yvon Bonzi, a ensuite présenté une délibération portant sur l'harmonisation du SPANC (Service public d'assainissement non collectif) à l'échelle du territoire. Aujourd'hui, une partie du territoire est gérée en délégation de service public (DSP) par Veolia, l'autre par des syndicats. "Certaines communes sont parfois abandonnées par des syndicats, notamment sur les contrôles qui doivent être faits tous les 7-8 ans", recontextualise Yvon Bonzi. L'idée serait que tout le monde soit logé à la même enseigne et de passer ainsi en régie publique. "Un appel à projets sera lancé pour choisir le prestataire qui effectuera les contrôles sur l'ensemble du territoire, et derrière déterminer les tarifs", conclut le premier vice-président.

4 000 installations dépendant du SPANC sur le territoire de la CCPU

L'annonce a suscité pas mal de réaction dans l'assemblée. "En régie avec un prestataire de service, on va pouvoir réduire les coûts avec une prestation un peu plus intéressante", assure Yvon Bonzi. Tarification plus intéressante ? Dominique Vincent (Saint-Siffret) n'est pas d'accord : "Dans ma commune, pour les contrôles, on est à 49€, on passe à 99€ avec la régie". Fabrice Verdier se veut rassurant : "Ce sont des estimations. On ne vote aucune tarification aujourd'hui. On sélectionnera l'offre la plus compétitive de l'appel d'offres."

Pascal Gisbert (La Bastide-d'Engras), lui, s'inquiète que des contrôles soient bien effectués par la CCPU et Jean-Bernard Guihermet (Fons-sur-Lussan) se demande si le passage en régie coûtera vraiment moins cher que la mobilisation de deux équivalents temps plein. "Si on faisait le choix de la régie totale, il fallait recruter deux agents, trouver des locaux, acheter des véhicules... C'était beaucoup plus lourd pour l'interco et ça nous apportait moins de visibilité", répond Fabrice Verdier. Actuellement, la communauté de communes Pays d'Uzès compte 4 000 installations dépendant du service d'assainissement non-collectif. Le point a été adopté avec deux votes contre et trois abstentions.

Un pas de plus vers la rénovation énergétique des bâtiments intercommunaux

L'assemblée a également voté pour le transfert au Syndicat mixte d'électricité du Gard des certificats d'économie d'énergie (CEE) liés aux travaux sur les bâtiments de la communauté de communes. Ensuite, le vice-président à la Transition écologique, Dominique Ekel, a présenté une délibération autorisant le président à solliciter des soutiens financiers auprès de l'ADEME et de la Région pour réaliser des études de faisabilité énergétique.

Christophe Cavard (Uzès) voit plus loin et liste l'ensemble des démarches entreprises pour la transition écologique : création possible du PNR, schéma mobilités... "Il faut voir comment tout cela va pouvoir s'inscrire dans une logique d'ensemble qui créera un projet global. Il ne faut pas que ce soit des opérations mises les unes derrières les autres."

Fabrice Verdier resitue : "On essaye de faire un plan climat qui prend du temps. Mais on ne va pas attendre 10 ans pour agir non plus, notamment sur la rénovation énergétique des bâtiments. Avant de dire aux citoyens de faire des économies d'énergie, il faut que nous mêmes, nous montrions l'exemple."

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité