Bagnols-UzèsCulture

UZÈS La voix et la personnalité de Jakub Józef Orliński enchantent les Nuits musicales

Jakub Józef Orliński a chanté à l'Ombrière avec l'ensemble baroque Il Pomo d'Oro. (photo Nathalie de Ribier - Les Nuits musicales d'Uzès)
Costume aux couleurs vives et motifs psychédéliques et mimiques parfois comiques : Jakub Józef Orliński casse les codes de la musique classique. (photo Nathalie de Rivier - Les Nuits musicales d'Uzès)

Cette année, le festival des Nuits musicales d'Uzès célèbre sa 50e édition. Neuf concerts sont proposés dans deux lieux : la cour du Duché et l'Ombrière. Ce dimanche soir, la toute nouvelle salle de spectacle uzétienne a accueilli pour la première fois le contreténor polonais Jakub Józef Orliński, tout juste âgé de 30 ans. 

Cheveux bouclés, yeux bleus écarquillés, smoking psychédélique, chaussures noires vernies. Le contreténor détonne par son look et casse les codes de la musique classique. Quitte à s'en détourner parfois. Toute sa performance est rythmée par ses mimiques, ses expressions transcendées par son timbre de voix aigu et unique. Une manière moderne d'interpréter des airs qui, pour certains, n'ont pourtant pas été chantés depuis fort longtemps. "La musique baroque est la pop musique de l'époque. Je veux montrer que cette musique n'est pas poussiéreuse et j'essaye de le retransmettre sur scène", assure le contreténor.

Pendant plus d'une heure, ce dernier déroule les airs d'opéra explorant l'image musicale d'un homme épris. La folie, la colère, la jalousie, la joie, la frustration, la paix, la passion, la langueur... Toutes les colorations de l'amour. Ce voyage des émotions plonge aussi dans une épopée chronologique à travers l'âge baroque.

Le contreténor est accompagné par un talentueux ensemble "Il Pomo d'Oro". Ne jouant que sur des instruments d'époque (notamment un clavecin bleu assorti au costume du contreténor) un répertoire largement dédié au XVIIIe siècle. Avec Jakub Józef Orliński, le groupe a eu le coup de foudre musical. L'énergie, les bonnes ondes passent. Leur collaboration commence en 2017. Aujourd'hui, ils comptent une centaine de concerts à leur actif et trois albums sortis.

Un public uzétien "très à l'écoute, très chaleureux"

À la sortie du concert, Jakub Józef Orliński dit avoir beaucoup apprécié le public des Nuits musicales qui était "très à l'écoute, très chaleureux". Plus largement, il a été séduit par la région : "C'est une ville remplie d'art, d'histoire. Avec une certaine intimité, sans trop de touristes. C'est très inspirant."

Jakub Józef Orliński a commencé à chanter à huit ans dans une chorale amateure et spécifiquement en contreténor à 15-16 ans, grâce à une technique toute particulière. Il a ensuite œuvré dans des ensembles amateurs puis a intégré l'université de musique Frédéric-Chopin de Varsovie. Sa carrière professionnelle a vraiment décollé en 2012, après un passage en Allemagne à Aix-la-Chapelle.

Aujourd'hui, il chante entre 2h et 8h par jour, selon le planning de ses tournées. "J'adore cette vie où je rencontre chaque jour de nouvelles personnes. Là, c'est l'avant-dernier jour de notre tournée, on finira à Montpellier", assure-t-il. Avant peut-être un retour à Uzès l'année prochaine pour la 51e édition des Nuits musicales ?

Marie Meunier

Le festival des Nuits d'Uzès se poursuit jusqu'au 29 juillet avec encore deux dates : le 28 juillet, dans la cour du Duché, "Cinematic" de Kyle Eastwood, le fils du célèbre réalisateur, et le 29 juillet, dans la cour du Duché, un hommage à Ella Fitzgerald. Plus d'infos sur le site Internet des Nuits musicales d'Uzès.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité