Alès-Cévennes

ALÈS La Ville commémore le 77e anniversaire de sa Libération

De gauche à droite, Pierre Martin, conseiller municipal de la ville d'Alès, Christophe Rivenq, président d'Alès Agglomération, Isabelle Lebeau, secrétaire générale de la sous-préfecture, et Claude Couderc, président de l'ULAC. (Photo Corentin Migoule)
De gauche à droite, Pierre Martin, conseiller municipal de la ville d'Alès, Christophe Rivenq, président d'Alès Agglomération, Isabelle Lebeau, secrétaire générale de la sous-préfecture, et Claude Couderc, président de l'ULAC. (Photo Corentin Migoule)

La commémoration de la Libération d’Alès s’est tenue ce vendredi en fin d’après-midi au square Verdun. En l'absence du sous-préfet Jean-Rampon, la secrétaire générale de la sous-préfecture alésienne, Isabelle Lebeau, a assuré l'intérim.

Ce vendredi en fin d'après-midi, au square Verdun, s'est tenue la cérémonie commémorant le 77e anniversaire de la Libération en ces terres de Résistance que sont les Cévennes. Ces mêmes Résistants qui, il y a 77 ans, ont contribué à libérer la deuxième ville du Gard au cours de la Bataille d’Alès.

Président de l’Union locale des associations d’anciens combattants et des victimes de guerre, Claude Couderc a rappelé ces faits au cours de l'unique discours d'une cérémonie bouclée en une vingtaine de minutes. Durant sa prise de parole, le dernier nommé a souligné que "les Allemands se décidèrent à quitter le Midi de la France un 17 août, avant que la voie ne soit définitivement libre pour les Alésiens le 21 août". Et Claude Couderc d'ajouter : "Aujourd'hui, pour ne pas revivre ce drame, nous avons ce devoir de mémoire."

Alors qu'elle a récemment remplacé le dernier cité à la présidence des cérémonies depuis quelques mois, Nadine Fraget s'est parfois emmêlée les pinceaux au moment de prononcer les noms et les fonctions des protagonistes assurant le dépôt des gerbes. Idem dans la lecture du process, occasionnant l'intervention de Christophe Rivenq, premier adjoint à la ville d'Alès, lorsque Le chant des Partisans était lancé avant une Marseillaise oubliée.

Quelques instants plus tôt, l'hymne "Aux morts" avait été entonné. Enfin, le chant militaire Les Dragons de Noailles a conclu cette cérémonie commémorative.

Corentin Migoule

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité