GardMétéoSociété

CALVISSON La solidarité des commerçants après l’inondation

24h après les fortes pluies qui ont inondé une partie du Gard, la vie reprends son cours et il est temps d'estimer l'ampleur des dégâts. À Calvisson, les commerçants font preuve de solidarité, comme nous avons pu le constater à la boutique "Curiosités".

Après la crise sanitaire qui a mis en difficulté bon nombre de commerçants, c'est désormais l'inondation qui a frappé les magasins d'une partie bonne du département. Dans la Vaunage, Calvisson n'a pas échappé à la fureur venue du ciel. Place du Général-De-Gaulle, Cécile, la responsable de la  boutique "Curiosité" a vu un torrent déferler dans les rues : "J'ai eu une grosse frayeur car j'étais à l'intérieur du magasin quand il a commencé à pleuvoir et j'ai vu l'eau monter jusqu'à 15 centimètres. C'est allé très vite, il y avait de l'eau partout."

"J'étais complétement découragée et je voulais tout laisser tomber"

Ce mercredi, la commerçante fait un état des lieux :  "J'ai perdu tout le mobilier qui a trempé dans l'eau. Le parquet et les murs en placo sont imbibés d'eau. Je ne sais pas quand je pourrai ouvrir." Mais face aux aléas climatiques, la solidarité a bien fonctionné. "Ce matin j'étais complétement découragée et je voulais tout laisser tomber", se souvient Cécile. Mais d'autres commerçantes de Calvisson sont venues l'aider à tout nettoyer. "Ça m'a fait chaud au cœur. Quand les copines sont arrivées, ça m'a remonté le moral."

Karine, Cécile, Laura et Claire ont tout nettoyé (photo Norman Jardin)

Parmi les volontaires au grand cœur il y a Karine, qui est pleine d'énergie : "C'est normal de venir aider les amis quand ils en ont besoin. On a épongé, déplacé des meubles, nettoyé, jeté et rincé. Il y a des dégâts car il y a beaucoup de bois dans ce magasin de décoration. Tout les cartons sont à jeter."

Il a fallu mettre des objets en sécurité (photo Norman Jardin)

Laura est aussi une commerçantes du quartier et elle n'a pas hésité une seconde : "C'est normal, il faut aider. On a tout épongé, mis des objets à hauteur et passé la raclette." Quant à Claire, elle ne travaille pas dans une boutique mais c'est la belle-mère de Cécile et elle est satisfaite du travail accompli. "On est fières de nous car Cécile a retrouvé un petit peu le sourire." Comme un rayon de soleil dans l'obscurité, le solidarité des Calvissonnaises permettra à Cécile de mieux vivre cette période compliquée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité