A la uneActualitésEconomieEnvironnementGardPolitique

ÉDITORIAL Base avancée des moyens européens : les voeux du locataire de l’Élysée pour Nîmes

Le Président de la République Emmanuel MACRON à l'occasion de la clôture du congrès des pompiers 2021 Photo via MaxPPP
Le président de la République, Emmanuel Macron, à l'occasion de la clôture du congrès des pompiers 2021. Photo via MaxPPP

Le président de la République s'est exprimé, il y a tout juste une semaine, en clôture du 127e congrès national des sapeurs-pompiers de France. À cette occasion, il a annoncé une grande loi de programmation des sécurités qui comprend l'un des piliers forts selon lui : la sécurité civile. Emmanuel Macron veut mettre les moyens sur la table, notamment à travers le renouvellement de l'ensemble de la flotte des hélicoptères de la sécurité civile, dont la sollicitation est permanente. Mieux, il souhaite que l'ensemble des moyens soient posés dans une stratégie de programmation, comme avec les armées. Une bonne nouvelle d'autant que les risques sont de plus en plus prégnants et au coeur des inquiétudes européennes à chaque changement de saison. On l'a encore vu cet été avec de nombreux incendies dévastateurs qui n'ont pas épargné la France, la Grèce, l'Espagne ou encore l'Italie. Mais le président de la République en a-t-il les moyens ? Il va en tout cas profiter de la présidence de l'Union européenne en 2022 pour avancer ses pions et mobiliser l'ensemble des acteurs des différents pays du Vieux Continent. Un vaste chantier l'attend. D'abord sur la modernisation des infrastructures, de l'organisation de la gestion des crises, des systèmes d'information auprès des populations en cas de catastrophe naturelle ou technologique. Mais aussi des carrières et de la reconnaissance de ceux qui s'engagent quelques fois au péril de leur vie. Sans attendre, Emmanuel Macron l'a annoncé, deux hélicoptères seront commandés en 2022 pour la base de Nîmes qui à vocation à accueillir une flotte européenne de sécurité civile. C'est donc désormais officiel et une excellente nouvelle pour le territoire. La capitale du Gard sera, selon les voeux du locataire de l'Élysée, la base avancée des moyens européens, "dans le cadre de cette volonté de structurer une ambition de protection et de sécurité civile." En langage clair, la base de sécurité civile de Nîmes sera demain, une base d'excellence européenne en charge de l'ensemble des risques climatiques et technologiques. C'est donc potentiellement de Saint-Gilles que décolleront tous les engins pour venir au secours des populations partout en Europe. Espérons que ces annonces seront suivies d'effets. Faisons confiance au moins à Franck Proust, président de Nîmes métropole, qui ne devrait pas rester inactif sur le sujet et pèsera de toutes ses forces auprès de ses amis européens. En particulier la première d'entre tous, la présidente de la Commission européenne, Ursula Von der Leyen, proche du Nîmois.

Abdel Samari

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité