Alès-CévennesCultureÉducationVidéo

ALÈS L’orchestre s’invite à l’école de Tamaris

« L’orchestre à l’école » de Tamaris ce vendredi 12 novembre, juste avant la remise des instruments aux enfants. (Photo Corentin Migoule)

L’école primaire de Tamaris est la troisième du département à rejoindre le dispositif « Orchestre à l’école ». Ce vendredi 12 novembre, en soirée et en musique, les élèves de la classe de CE2 ont chacun reçu leur instrument qu’ils ne lâcheront pas pendant trois ans.

Vendredi dernier, en début de soirée, la petite salle de garderie de l’école primaire de Tamaris peinait à contenir ses invités. Une vingtaine de bambins et des parents presque deux fois plus nombreux l’ont en effet investie pour assister à la représentation des musiciens de l’association « Orchestre à l’école », suivie de la remise des instruments aux 17 élèves de la classe de CE2.

Ces derniers sont les premiers bénéficiaires alésiens d’un dispositif déjà déployé dans deux autres écoles du département (à Vauvert et au Vigan), qui consiste à transformer une classe entière en orchestre pendant trois ans. Clarinettes, saxophones, tambours de basses, harpes et euphoniums, les enfants du quartier de Tamaris ont été gâtés en repartant chacun à la maison avec leur nouvel organe qu’ils apprendront à maîtriser grâce aux deux heures d’enseignement hebdomadaires auxquelles ils prendront part.

Mohamed, élève de CE2, reçoit son saxophone des mains de Christophe Rivenq. (Photo Corentin Migoule)

« La musique, comme le sport, est un des éléments très importants pour se construire une vie d’adulte épanouie », estime Christophe Rivenq, président d’Alès Agglomération, principal financeur du dispositif. « Moi aussi je fais de la guitare et du piano », a enchaîné le dernier nommé, empruntant une voix suave pour s’adresser aux bambins assis en tailleur à ses pieds.

Le premier adjoint à la ville d’Alès y est aussi allé de sa devinette, laissant filtrer le chauvinisme cévenol qu’on lui connaît : « Connaissez vous, chers enfants, un trompettiste très très célèbre qui est né à Alès et a été distingué comme le plus grand de tous les temps dans sa discipline ? » La réponse attendue était évidemment Maurice André, qui a donné son nom au conservatoire intercommunal d’Alès, également partenaire du dispositif.

Si la fierté se lisait sans difficulté dans les yeux des enfants et de leurs parents, elle était tout aussi perceptible dans ceux de Laurent Debeaux, directeur de l’école, « heureux et ému » d’offrir à ses élèves la possibilité de s’épanouir par la musique et la pratique collective.

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité