Bagnols-UzèsÉducation

BAGNOLS/CÈZE Les collégiens de Gérard-Philipe sensibilisés à l’emploi des personnes handicapées

Toute la semaine, les élèves du collège Gérard-Philipe sont sensibilisés à l'emploi des personnes en situation de handicap. Ils ont discuté avec plusieurs intervenants, notamment Rime Riahi, atteinte de diabète de type 1. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Du 15 au 21 novembre, se déroule la semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées. Au collège Gérard-Philipe à Bagnols-sur-Cèze, tout un programme de sensibilisation a été concocté pour et par les élèves. 

Ce mardi, les 60 élèves de 3e étaient rassemblés dans la salle polyvalente pour des tables rondes. Trois intervenants sont venus parler du handicap dans le monde du travail. Parmi eux, Vincent Lison qui travaille à Marcoule et qui a présenté différents aménagements qui peuvent être mis en place sur un poste. Jean-Baptiste Honorin, lui, a parlé d’Handiwork qui facilite l’embauche des personnes en situation de handicap. Était également présente Rime Riahi, atteinte d’un diabète de type 1 et de nombreuses complications médicales. « J’ai eu un parcours compliqué, avec pas mal de soucis de santé qui m’ont empêché de faire des études. J’ai repris depuis. Après avoir passé mon premier DU (diplôme universitaire) il y a deux ans, je refais une nouvelle formation. Je veux montrer que ce n’est pas parce qu’on est une personne handicapée que l’on ne peut rien faire. C’est une question de confiance en soi », témoigne-t-elle.

Ces échanges ont pour but de sensibiliser les élèves de 3e qui sont les plus près de s’engager dans le monde professionnel. « Demain, c’est eux qui travailleront ou qui deviendront des recruteurs. On veut leur montrer qu’il existe plein de solutions pour les personnes handicapées« , indique Sylvanie Moïra, coordinatrice ULIS au collège Gérard-Philipe. De 14h à 17h, ce sont les élèves des deux unités ULIS de l’établissement qui ont d’ailleurs encadré les rencontres et les temps de parole.

Le film « Hors normes » a aussi été diffusé et débattu dans deux classes. Certains élèves ont aussi regardé le court film « Le recruteur » retraçant les difficultés d’un jeune trisomique à l’intérieur d’une entreprise. Plusieurs élèves ont aussi mené un projet collaboratif, encadré par Samy El Farh, leur professeur d’arts plastiques. L’oeuvre s’inspire de l’histoire d’Ariane et Thésée et reprend la symbolique du fil que l’on tire « jusqu’à son futur métier ». Elle sera exposée dans le hall du collège. Tout le projet a été monté par Sylvanie Moïra, Aline Royer, documentaliste, et Florence Secco, coordinatrice ULIS également.

Marie Meunier

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité