Bagnols-UzèsEconomie

GARD RHODANIEN France Relance : deux entreprises lauréates de l’appel à projets « Industrie nucléaire »

Franck Martin et Christian Père, respectivement président et directeur général de Gambi-M (3e et 4e en partant de la G.) entourés d'élus lors du premier anniversaire de l'entreprise, en décembre 2017, à Bagnols (Photo d'archives : Thierry Allard / Objectif Gard)

Dans le cadre du plan France relance, deux nouvelles entreprises se sont distinguées et font partie des nouveaux lauréats de l’appel à projets « Industrie Nucléaire » en Occitanie. Elles sont toutes les deux basées dans le Gard rhodanien. 

La crise sanitaire que nous traversons encore actuellement a démontré une chose : qu’il fallait renforcer l’industrie du pays. Différents dispositifs du plan France Relance ont alors été mis en place, avec quatre priorités : relocaliser, moderniser, innover et décarboner.

Dans ce cadre, le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance et le ministère de l’Écologie  ont lancé des dispositifs spécifiques à la filière nucléaire, soutenue à hauteur de 470 millions d’euros. Deux entreprises innovantes du Gard rhodanien vont donc en profiter. Il s’agit de Gambi-M et de AC-SPERHI.

Créée fin 2016 à Bagnols-sur-Cèze, Gambi-M est une jeune entreprise innovante (JEI) du secteur de l’ingénierie numérique 3D. Elle accompagne l’accélération de la transition numérique de l’industrie via des solutions disruptives tout en se déployant dans le domaine de l’assistance technique pour la mise en œuvre de méthodologie BIM (Building Information Modeling).

Le projet Smartbi-M vise à prototyper et industrialiser des solutions pour accélérer le déploiement du BIM dans l’industrie nucléaire en divisant le temps et donc le coût de modélisation d’un site nucléaire. Smartbi-M participe de la transformation numérique des installations nucléaires en visant des répliques numériques fiables, exploitables aussi bien pour des opérations de restructuration, de démantèlement que d’exploitation ou de maintenance.

AC-SPERHI est concepteur et fabricant d’appareils de prélèvement d’air et de surface pour le contrôle microbiologique ainsi que de pompes de prélèvement amiante et fibres et la validation de salle propre. L’entreprise, sise à Saint-Laurent-des-Arbres, possède un savoir-faire et une expérience qui en font un des leaders de son marché en France et en Suisse.

Le projet SPERHI-NUC a pour objectif d’industrialiser un prototype du dispositif de réalisation de prélèvements d’air pour la mesure synchronisée, le contrôle et la traçabilité du niveau d’empoussièrement amiante et des rayonnements ionisants sur les chantiers de démantèlement du parc nucléaire français. Ce dispositif innovant télécommandable, compact et allégé permettra d’une part, la diminution du risque d’irradiation de l’opérateur et, d’autre part, la réduction significative des coûts liés à la gestion des déchets technologiques et au remplacement limité de quelques pièces exposées.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité