ActualitésBeaucaireEconomie

BEAUCAIRE Une soixantaine de salariés en grève, l’usine Ciments Calcia à l’arrêt

Une soixantaine de salariés de l'usine Ciments Calcia à Beaucaire sont en grève depuis jeudi dernier. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

Le mouvement de grève des salariés de l’usine beaucairoise Ciments Calcia – du groupe HeidelbergCement – a débuté jeudi dernier.

Une soixantaine de salariés a planté le piquet de grève répondant ainsi à l’appel de la CGT, la CFE-CGC et la CFDT, « ce qui représente 90% des ouvriers », souligne Bertrand Moreau, délégué central CGT de Ciments Calcia. L’usine beaucairoise implantée sur un terrain de 14,5 hectares produit 700 000 tonnes de ciment par an et emploie 114 salariés. Ce mouvement de grève a démarré à l’issue d’une assemblée générale du personnel. « Juste avant, à la fin du mois de janvier, une pétition avait été déposée par les salariés de fabrication concernant un litige sur un roulement d’heures et de récupération de temps de travail (l’équivalent de trois jours, NDLR). Entre le dépôt de cette pétition et celui du préavis de grève, il n’y a pas eu d’échanges constructifs avec la direction », précise Jean-Sébastien Loeuil, délégué syndical beaucairois.

Les grévistes réclament également le versement d’une prime de 1 500 euros « pour la reconnaissance de leur travail et de leurs efforts ces dernières années et notamment pendant la crise du covid, qui ont contribué aux bons résultats de l’entreprise », reprennent les deux syndicalistes Bertrand Moreau et Jean-Sébastien Loeuil. Une prime exceptionnelle qui, d’après le représentant CGT, avait été attribuée en fin d’année dernière aux salariés des usines du groupe situées à Gargenville et à Couvrot : 600 € dans la première, 850 € dans la seconde. « L’usine de Beaucaire a été sollicitée pour dépanner les autres usines qui étaient en travaux et avaient les fours à l’arrêt et elle a pu assumer grâce aux efforts des salariés », insiste Jean-Sébastien Loeuil.

Une soixantaine de salariés de l’usine Ciments Calcia à Beaucaire sont en grève depuis jeudi dernier. (Photo : S.Ma/ObjectifGard)

« Ce sont les revendications de départ, essentiellement portées par des salariés qui travaillent en 3×8. Mais le mouvement s’est élargi à d’autres services tels que celui de la maintenance », ajoute Bertrand Moreau. Les personnels réclament l’ouverture d’une négociation concernant la charte promotionnelle. « C’est un accord qui régit le système d’évolution professionnelle des salariés. Celle qui court leur semble obsolète et a besoin d’un grand toilettage. » S’ajoute la révision des dispositions sur l’astreinte mécanique et électrique pour améliorer les conditions de travail. « Le personnel gréviste demande de négocier, d’avancer sur les sujets et de trouver des compromis pour que tout le monde puisse reprendre le travail, qu’on puisse redémarrer notre usine », affirme Jean-Sébastien Loeuil.

« Nous serons prêts à répondre à une éventuelle provocation de la direction »

Cette grève illimitée des salariés Ciments Calcia de Beaucaire intervient au moment de la négociation annuelle obligatoire entre la direction et les représentants du personnel. La troisième réunion sur le plan national s’est tenue ce jeudi 24 février. « La direction jusqu’à maintenant nous a laissés entrevoir que peu d’efforts de se part pour augmenter nos salaires en s’appuyant sur une inflation qui, selon elle, serait en dessous de celle affichée partout dans les médias. Donc on s’attend au pire », s’inquiète le délégué central CGT de Ciments Calcia. Et le même de prévenir : « En fonction de ce qui découlera de cette négociation, nous serons prêts à répondre à une éventuelle provocation de la direction. » Notre rédaction a tenté de joindre la direction, sans réponse pour le moment.

Stéphanie Marin

>> À lire aussi : BEAUCAIRE. Ciments Calcia : un projet à 30 millions d’euros et une grève en soutien aux salariés ardéchois.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité