ActualitésÉducationEnvironnementGardNîmesSociété

NÎMES Une semaine de sensibilisation sur le développement durable et l’urgence climatique

Les étudiants qui s'investissent sur la SEDD (photo Norman Jardin)
L’affiche de la SEDD 2022 (photo Norman Jardin)

Organisée par les étudiants du Master psychologie sociale et environnement de l’université de Nîmes, la Semaine étudiante du développement durable (SEDD) a débuté ce lundi et prendra fin samedi 2 avril. Elle a pour objectif de sensibiliser sur le thème de l’écologie.

C’est partie pour l’édition 2022 de la SEDD. Cette année, la manifestation fait la part belle à la réflexion et à l’interaction pour toucher le public nîmois. L’objectif est d’éduquer, sensibiliser et mobiliser sur les thèmes de l’écologie et de la protection de l’environnement. « Tous les jours il y aura des activités sur le site de Vauban, mais aussi sur celui de la rue Hoche. Notre objectif est de sensibiliser, mais nous avons voulu aller plus loin en proposant des ateliers participatifs. Le but est que les participants, qu’ils soient étudiants ou pas, qui arrivent avec des questions, repartent avec des réponses, voire des outils pour les incarner. Le développement durable et la transition écologique et solidaire sont des sujets prioritaires », explique Lucie Pouyfaucon, vice-présidente de la Semaine étudiante du développement durable.

Autour du thème de « L’urgence climatique : acteurs.trices des alternatives dans sa vie et dans sa ville », Ataberk Bagci, Séverine Bienville, Margo Martino, Marie-Sophie Djaaï-Mourgues et Lucie Pouyfaucon ont établi le programme d’une semaine d’activités et de rencontres.

Le programme est le suivant :

Lundi 28 mars : journée d’ouverture

Mardi 29 mars : le 4R du zéro déchet

Mercredi 30 mars : vivre l’engagement

Jeudi 31 mars : rallye des alternatives

Vendredi 1er avril : réinventer notre (rapport au) monde

Samedi 2 avril : la transition dans les villes – soirée de culture.

En 2019, 43 villes ont participé à la SEDD avec 832 événements. « C’est une semaine qui s’intègre dans la Semaine du développement durable, mais en décalé. Cette année, l’urgence climatique est le thème principal et cela interroge sur la manière dont nous pouvons être acteur. Si on veut s’en sortir, il faut que la jeunesse s’investisse là-dedans. Cette semaine est très riche, par l’investissement des jeunes mais aussi celui de nos partenaires du territoire », souligne Benoit Roig, le président de l’université de Nîmes.

Norman Jardin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité