Bagnols-UzèsCulture

SAINT-LAURENT-DE-CARNOLS Les stars des années 2000 aux Estivales du Gub’

Les équipes d'Onze productions et de la ferme du Gubernat (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Les équipes d’Onze productions et de la ferme du Gubernat (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

« Cette année, on voit les choses en plus grand » : Justin Vialle, de la ferme de Gubernat, à Saint-Laurent-de-Carnols, ne cache pas son ambition à l’heure de présenter la troisième édition des Estivales du Gub’, qui se tiendra en juillet prochain directement à la ferme. 

Car si les deux premières éditions ont bien fonctionné, avec une ambiance guinguette autour des produits du terroir, surtout ceux à base de canard de la ferme, cette année les Estivales changent de braquet avec deux soirées de concerts, « de bon manger et de bien vivre », ajoute Justin Vialle. 

Alors il a fait appel à l’entreprise Onze productions, basée à Nîmes, pour bosser sur un véritable festival qui garderait « l’esprit de la ferme, la convivialité, l’ambiance guinguette, familiale », énumère Philippe Poulet, de Onze productions. La première soirée, le 8 juillet, sera teintée rock, avec deux groupes de « tribute » de Téléphone et de Queen. 

Jean Louis and co, considéré comme le meilleur groupe de reprises de Téléphone, partagera la scène avec le groupe Patchwork, qui reprend les tubes de Queen. « Ces deux groupes tournent dans toute l’Europe », précise Philippe Poulet. La soirée s’achèvera avec le set electro-rock du duo Pulse impact. 

Le lendemain, on fera un saut de vingt ans avec quatre artistes issus de la tournée nationale « Back to basics 2000 ». Ainsi, Lââm, Tribal King, Tragédie et Willy Denzey viendront chanter leurs tubes du début du millénaire. « Ce sont des artistes emblématiques des années 2000 », rappelle le programmeur. En ouverture et en fermeture de la soirée, DJ Harold’s proposera un set typé 90/2000 et electro. 

Et comme il s’agit aussi de bien manger, les produits de la ferme seront proposés à la restauration, et deux chefs locaux, Richard Durand du C la vie à Orsan et Matthieu Hervé du château de Montcaud à Sabran, les cuisineront pour l’espace partenaires. Quant au vin, il sera issu du domaine Saint-Nabor, à Cornillon et Maison Rivier, à Chusclan, et la bière viendra d’un brasseur de Nyons (Drôme). 

2 000 personnes sont attendues par soirée. La billetterie est ouverte depuis ce vendredi dans les points de vente habituels, directement à la ferme et sur le site du festival. Une promotion à 20 euros la soirée est en cours sur les deux premières semaines. 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité