Bagnols-UzèsPolitique

LÉGISLATIVES 3e circonscription : Monique Novaretti se positionne sur la redevance incitative

Monique Novaretti est candidate aux législatives sur la 3e circonscription pour le PRG, Emmanuel Chansou est son suppléant (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Monique Novaretti est candidate aux Législatives sur la 3e circonscription pour le PRG, Emmanuel Chansou est son suppléant (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La candidate du Parti radical de gauche (PRG) aux élections législatives sur la 3e circonscription, Monique Novaretti, prend position à propos de la redevance incitative pour les ordures ménagères que s’apprête à déployer l’Agglomération du Gard rhodanien. 

Il s’agit d’un système sur la base du principe « pollueur payeur », qui facturera une redevance en fonction du nombre de levées du bac d’ordures ménagères en lieu et place de l’actuelle taxe d’enlèvement des ordures ménagères (TEOM). Or, « Depuis le début de ma campagne, je suis interpellée par de nombreux élus mais également des habitants du territoire de l’Agglomération du Gard rhodanien, sur la mise en place de la redevance sur les ordures ménagères dite incitative. J’entends de nombreuses inquiétudes », explique la candidate dans un communiqué. 

« Il est évident que nous avons tous des efforts à faire pour réduire nos déchets, reprend-t-elle. Pour autant je regrette que le nouveau mode de collecte ait été défini par un cabinet de consultants sans mener au préalable une réelle analyse de l’existant, des contraintes matérielles et sociologiques ainsi qu’une concertation avec les habitants. » Et Monique Novaretti de tacler l’Agglo, en regrettant « que ce dossier ne soit abordé que tardivement alors que cela fait de nombreuses années que l’Agglomération dispose des indicateurs d’augmentation constante du volume de déchets ». 

« J’appelle donc le président de l’Agglomération du Gard rhodanien à entendre les inquiétudes et à assouplir sa position pour ne pas pénaliser nos concitoyens notamment les plus modestes », lance la candidate PRG, qui rappelle que, si elle est élue députée, elle portera « la proposition d’une péréquation nationale de la taxe sur les ordures ménagères car il n’est pas normal que les habitants des villages soient pénalisés ». 

« Je suis une militante écologiste de longue date, affirme Monique Novaretti. Mais je suis contre l’écologie punitive. Ce n’est pas au consommateur, dernier maillon de la chaîne à être systématiquement pénalisé. La transition écologique ne fonctionnera que si elle est comprise et acceptée par tous. » 

Thierry Allard

34 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité