CamargueCulture

VAUVERT Jariya, l’association humanitaire créée par la jeunesse

Les membres de l'association Jariya Project à Vauvert lors d'un événement. (Photo Mehdi Derdour, président )
Les membres de l’association Jariya Project à Vauvert lors d’un événement. (Photo Mehdi Derdour, président de l’association )

Depuis quelques mois, cette jeune association se mobilise pour financer des projets humanitaires à l’étranger.

Et si on vous dit qu’une partie de FIFA permet de participer à une bonne cause. Vous y croyez ? Jariya Project, « don qui perdure » en arabe, en est le parfait exemple. Cette jeune association vauverdoise dirigée par deux amis, Mehdi Derdour et Imed Khouira, mobilise les jeunes et récolte des fonds pour venir en aide aux plus démunis. La genèse du projet remonte à l’été dernier quand ces deux Vauverdois avaient pour simple but d’autofinancer un puits à l’étranger.

De fil en aiguille, ils reprennent une ancienne association inactive depuis deux ans, et enfin, Jariya Project voit le jour. Au total, cinq amis dont Mehdi et Imed s’occupent de l’organisation des événements pour les récoltes, et encouragent la jeunesse vauverdoise, et plus globalement gardoise, à participer afin de contribuer à quelques belles actions.

Du tournoi FIFA à la construction de puits

C’est par le biais de plusieurs événements, comme des tournois FIFA ou encore des kermesses, que cette jeune association récolte les fonds. Il y a quelques jours, Mehdi et ses amis se sont même occupés de la buvette et de la sécurité lors du Battle Arena à Vauvert, organisée par l’association Urban Arts début juin. Grâce à ces quelques événements, des livraisons de produits de première nécessité, des contributions à des maraudes, ou encore la construction de puits ont pu être menées à bien.

Le dernier puits, construit en Mauritanie, permet à près de 2 000 personnes d’avoir accès à l’eau. Un bel aboutissement pour cette jeune association qui avait collecté près de 1 200 € grâce à un tournoi FIFA. Mais les jeunes Vauverdois ne s’arrêtent pas là et voient plus grand : « On voudrait dans l’idéal se lancer dans la création d’un double projet : participer à la construction d’un orphelinat et de son puits », confie Mehdi Derdour, président de l’association.

« À Vauvert, de belles choses se font »

Au-delà de ses activités, cette association traduit une réelle envie de changer les choses chez les jeunes de Vauvert. Allant à l’encontre des clichés sur les quartiers populaires, il était important pour elle d’encourager les jeunes à s’engager pour la bonne cause mais aussi à faire dominer les valeurs de respect au sein de la commune. « On veut fédérer la jeunesse vauverdoise pour améliorer le vivre-ensemble, rajoute Mehdi Derdour, à Vauvert de belles choses se font. »

Farid Baddi, adhérent à l’association, remarque déjà un changement dans les mentalités : « Les jeunes viennent de plus en plus nous aider, on se rapproche petit à petit et on se sourit un peu plus. » Grâce à la coalition des membres organisateurs et de la jeunesse, la construction de trois puits en Inde, au Népal et au Bangladesh va pouvoir se réaliser dans quelques mois. Une belle action à l’image de cette association où solidarité et partage sont les maîtres-mots.

Magda Soltani

Pour adhérer à Jariya Project : Instagram/ Facebook : @Jariya project. Snapchat: Jariya.project

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité