A la une
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 05.06.2015 - abdel-samari - 1 min  - vu 168 fois

EELV Le Député du Gard, Christophe Cavard règle ses comptes et quitte le parti

Le député Christophe Cavard (Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard)

Dans un entretien chez nos confères du Monde, Christophe Cavard, député EELV du Gard annonce qu'il quitte le parti. Il dénonce « la violence » d’un parti « en déliquescence ».

Interrogé par Le Monde ce vendredi 05 juin 2015, Christophe Cavard indique qu'il rend sa carte de EELV et ne compte pas en prendre une autre : "Je suis très déçu et en colère. J’ai pensé qu’Europe Ecologie pouvait être une nouvelle forme d’organisation politique qui accepterait en son sein des personnes avec des parcours différents."

Proche de Cécile Duflot jusque là, il ne mâche pas ses mots sur cette dernière et sur Jean-Vincent Placé  : "Des personnes comme Duflot et Placé – qui pour le coup étaient bien en phase – ont eu peur et ont reproduit les mêmes mécaniques que chez les Verts". Il est même davantage virulent à l'encontre du socialiste-compatible, Jean-Vincent Placé : "Je lui reproche d’avoir été de ceux qui ont tué Europe Ecologie. Je ne crois pas qu’il faille toujours travailler béatement avec la sphère du pouvoir."

Enfin et peut-être encore pire, le député du Gard n'hésite pas à remettre en cause l'essence même de EELV : "L’esprit sectaire a gagné EELV et on va dans le mur. (...) Un parti qui est persuadé que les règles internes sont plus fortes que la réalité politique externe est un parti qui se parle à lui-même. Les conséquences électorales vont être catastrophiques."

Sollicité par notre rédaction, Christophe Cavard n'a pas répondu à nos appels à cet instant.

L'intégralité de l'entretien est à lire ICI

Abdel Samari

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais