Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 09.01.2020 - corentin-corger - 2 min  - vu 2181 fois

EN IMAGES Des milliers de manifestants à Nîmes contre la réforme des retraites

Chaque manifestation apporte son florilège de slogan (Photo Corentin Corger)

Temi, gilet jaune en tenue complète, venu de Quissac (Photo Corentin Corger)

Pour cette première manifestation de l'année 2020 contre la réforme des retraites, la mobilisation reste significative avec, d'après la police, environ 3 500 personnes rassemblées cet après-midi à Nîmes.  

Avec les fêtes de fin d'année, la question était de savoir si l'élan contre la réforme des retraites allait se couper ou pas. Un premier élément de réponse a été donné cet après-midi avec 3 500 personnes mobilisées selon la police. Loin apparemment de la barre des 10 000, dépassée le 5 décembre 2019 pour la première journée de mobilisation, mais ce chiffre reste significatif. Sachant que la mobilisation intersyndicale a rassemblé du monde.

Dans ce cortège, parti des Jardins de la Fontaine, les Gilets jaunes se trouvaient à la tête des opérations. Un leadership qui a créé quelques tensions avec la CGT et provoqué des échauffourées entre les deux camps. Une guéguerre déjà souvent observée lors des précédentes manifestations. Pour ne pas être associé aux frondeurs fluorescents, le premier syndicat de France marquait volontairement un temps d'arrêt pour garder ses distances.

"Ils ne veulent être avec nous que s'ils sont devant", souriait Temi, venu de Quissac tout de jaune vêtu. Des manifestants qui se rejoignent en tout cas, majoritairement issus de la fonction publique cet après-midi, pour protester contre la réforme des retraites proposée par le Gouvernement. "On continue car le projet de loi n'a pas été retiré. Le système à points est dangereux. On n'en veut pas. Il faut garder le système actuel en l'améliorant", commente Laurent Daniel, secrétaire général CGT Cheminot de Nîmes.

Un syndicat qui n'a pas l'intention de lever le pied même si les usagers de la SNCF en paient les conséquences. "La seule chose que je peux leur dire, c'est de vraiment s'intéresser à la réforme et ils se mobiliseront aussi car tout le monde est concerné." En attendant le dialogue de sourd se poursuit entre le Gouvernement et les syndicats. Reste à savoir qui craquera en premier. "Au bout d'un moment, ils vont lâcher", assure le représentant syndical. La prochaine manifestation interprofessionnelle à Nîmes aura lieu ce samedi à 14h30.

Revivez la manifestation en images : 

Les Gilets jaunes ont pris la tête du cortège (Photo Corentin Corger)

Les Cheminots étaient bien représentés cet après-midi (Photo Corentin Corger)

La manifestation a démarré sur l'avenue Jean-Jaurès (Photo Corentin Corger)

 

Corentin Corger

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio