A la une
Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 14.12.2021 - corentin-corger - 3 min  - vu 2680 fois

LA MINUTE SPORT L'actualité sportive de ce lundi 13 décembre

Le stade des Costières a encore sonné creux face à Nancy (Photo Anthony Maurin).

Rani Assaf et le référent supporter Fabien Ordoñez devant le pesage Est fermé face à Nancy (Photo Anthony Maurin). • Anthony MAURIN

Comme chaque jour, du lundi au vendredi, découvrez l'essentiel de l'actualité sportive gardoise en quelques infos. 

Nîmes Olympique

17e affluence de Ligue 2. Après 18 journées disputées, Nîmes Olympique pointe à la dixième place de la Ligue 2. En revanche, si on prend le classement des affluences depuis le début de la saison, le NO se classe 17e avec 2 053 spectateurs de moyenne au stade des Costières. Samedi dernier, environ 1 210 spectateurs étaient présents pour assister au succès 2-1 face à Nancy. Un chiffre à peu près constant sur les trois dernières rencontres alors qu'en début de saison, l'affluence s'approchait plutôt des 2 500 spectateurs. Au cumulé, après neuf réceptions, le nombre obtenu dépasse à peine la capacité totale du stade des Costières. Soit environ 18 400 places en comptant la tribune Ouest qui n'est pas ouverte au public sauf la partie dédiée aux supporters visiteurs. Enfin, sur une base d'une capacité déclarée à la LFP de 14 600 places, Nîmes Olympique affiche le taux de remplissage le plus faible du championnat avec 14%. Cela s'explique notamment par les différents boycotts réalisés par les groupes de supporters opposés à la politique tarifaire du président Rani Assaf. Lors de la saison 2017/2018, année de la remontée en Ligue 1, les Crocos se positionnaient au quatrième rang du classement de l'affluence avec 8 600 spectateurs de moyenne. Une autre époque !

Demi-tour pour les Nancéiens. Ils devaient être une grosse centaine en parcage ce samedi aux Costières. Mais la tribune visiteurs est restée vide tout au long du match. Dans un premier temps, les ultras de l’ASNL ont annulé leur déplacement vendredi soir, refusant de décliner leur identité pour acheter des places nominatives comme demandé par le Nîmes Olympique, en accord avec le règlement de la LFP. Finalement, un contingent d’environ 80 Nancéiens a malgré tout pris la route du Gard samedi matin. Passant une partie de la journée à Poulx, il a été rejoint par des supporters Niçois avec qui les Nancéiens sont liés d’amitié. Refusant jusqu’au dernier moment les places nominatives, tout ce beau monde a été escorté par la police jusqu’à l’autoroute direction Nancy sans avoir pu s’approcher des Costières.

Jérôme Arpinon et Laurent Boissier (Photo Instagram)

Les retrouvailles Boissier/Arpinon. Afin d'entretenir son réseau et de se montrer sur le marché des entraîneurs disponibles, l'ancien entraîneur du Nîmes Olympique Jérôme Arpinon poursuit son tour de France des stades. Des rencontres qu'il partage sur ses réseaux sociaux. Après avoir participé au multiplex Ligue 2 sur La Chaîne L'équipe en tant que consultant, vendredi soir, le Nîmois s'est rendu hier à Angers pour assister au match de Ligue 1 contre Clermont. Mais surtout pour rendre visite à son ami et cousin par alliance, Laurent Boissier, fraîchement nommé directeur sportif du SCO. "Je tiens également à féliciter mon cousin pour son nouveau poste au sein du club d'Angers", a écrit l'ancien coach des Crocos resté très proche de son ancien directeur sportif. Une visite qui a fait plaisir à Laurent Boissier, contrairement au résultat du match puisque les Angevins ont perdu 1-0.

Coupe de France

Cinq points de vente. À cinq jours du 32e de finale historique de Coupe de France qui va opposer le Chemin-Bas (R2) à Clermont (Ligue 1) au stade des Costières, on connaît désormais tous les points de vente pour se procurer une des 6 000 places grand public disponibles au tarif de 10€. Outre Family Gril (avenue de Bir Hakeim), Grillade et Tacos (allée de l'Amérique latine), Pizzeria Beau Soleil (route d'Arles) et Pizzeria l'Olive Noir (rue de la République), un guichet physique est ouvert ce soir, mercredi et vendredi de 18h à 20h à la billetterie sud du stade des Costières.

À droite, Pascal Courtois, l'entraîneur nîmois (Photo Boris Boutet)

Le Tennis club des Hauts de Nîmes relégué. La belle performance de Clément Chidekh (531emondial) contre Julian Lenz (membre du top 300) 2/6 6/3 10/8 n’a pas suffi. Les Nîmois se sont inclinés lors de la dernière journée de Pro B à Thionville (4-2), entérinant leur relégation en National 1. Le pari du capitaine Pascal Courtois de se maintenir avec une équipe uniquement composée de joueurs du cru a échoué. « Il aurait fallu quelques circonstances favorables, on ne les a pas eu, regrette-t-il. Nous avons pas mal de jeunes joueurs qui poursuivent leur apprentissage sur le circuit. On a privilégié l’accompagnement de leurs projets individuels à la composition d’une équipe pouvant jouer les premiers rôles. »

Corentin Corger

A la une

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais