Actualités
Publié il y a 11 mois - Mise à jour le 16.12.2021 - stephanie-marin - 3 min  - vu 341 fois

BEAUCAIRE Quels seront les principaux axes d'investissements de la Ville en 2022 ?

Le rapport d'orientation budgétaire 2022 a été présenté lors du conseil municipal du 15 décembre. (Photo : S.Ma/ObjectifGard) - Romain CURA

Ni présentation en bonne et due forme, ni débat passionné. La présentation du rapport d'orientation budgétaire pour l'année 2022 n'aura fait qu'une furtive apparition à l'ordre du jour du conseil municipal de Beaucaire le mercredi 15 décembre. 

Allez, démarrons par le plus drôle. La meilleure blague entendue lors du conseil municipal de Beaucaire qui s'est tenu, hier, mercredi 15 décembre est l'oeuvre de Charles Menard, élu d'opposition : "Ce ROB - rapport d'orientation budgétaire, Ndlr - mais une daube !" Même le maire Rassemblement national, Julien Sanchez, en a ri, bien sûr sur la forme et non sur le fond. Car ce document de 31 pages présente la stratégie budgétaire de la Ville pour l'année 2022 avant la séance prévue en février lors de laquelle le budget sera soumis au vote des élus. Un rapport "ponctué d'autosatisfaction", selon Charles Menard, "manquant de transparence concernant la gestion de la Ville", pour le conseiller d'opposition, Luc Perrin. Ce sont les seules remarques formulées à ce sujet.

Dans ce Rob figurent entre autres, les investissements prévus par la Ville de Beaucaire en 2022, soit plus de 24 millions d'euros "dont près de 16 millions de nouvelles inscriptions budgétaires". Parmi les principaux chantiers programmés la tranche 3 des travaux de rénovation et d'agrandissement de l'école Garrigues Planes dont le budget total est de 4 990 000€ TTC et le lancement de la première tranche du chantier de l'école Nationale dont le coût total est estimé à 7 millions d'euros. L'aide du Département et de l'État a été sollicitée pour co-financer ces deux projets.

En ce qui concerne le nouveau quartier Sud Canal, dont les travaux devraient démarrer d'ici l'été 2022, la Ville engagera une participation de 235 345 € comme prévu dans le traité de concession de la zone d'aménagement concerté (ZAC). La municipalité prévoir 400 000 € pour l'entretien des voiries, hors opérations spéciales et un budget de 600 000 € dédié à la thématique "voirie communale". Une enveloppe de 417 000 € devrait être consacrée à la réhabilitation de la place du 8 mai 1945 avec la création d'un parc végétalisé, d'une aire de jeux et de terrains de pétanque. Le début des travaux est fixé au premier trimestre 2022.

Dans la continuité de la réhabilitation commerciale de la Moulinelle, son parking sera entièrement rénové et repensé en début d'année 2022. L'opération est estimée à 260 000 €. S'ajoutent 2,8M € pour le lancement de la phase 2 du projet de réhabilitation de la halte SNCF de Beaucaire, qui sera lancée avant l'été 2022 pour une durée d'un an. Autre sujet récurrent sur les terres beaucairoises, la base nautique, sélectionnée pour être un des centres préparatoires des Jeux Olympiques 2024. La phase d'étude pour la réhabilitation et l'extension de cet équipement étant terminée, la Ville souhaite désormais entamer la phase opérationnelle du projet. En 2022, le budget prévu s'élèvera à 5,2 M€. La région Occitanie a déjà accordé une subvention de 2 M€, l'Agence nationale du sport de 550 000 €, le Département 1 M€. La commune attend désormais une réponse de l'État pour un éventuel soutien financier.

Reste la dernière tranche de l'agenda accessibilité des bâtiments communaux à terminer et elle concerne l'école élémentaire de la préfecture, le stade Philibert Schneider et l'hôtel de ville. Ce qui représenterait une dépense de 458 000 €. Mais aussi la révision du Plan de sauvegarde et de mise en valeur pour un montant de 722 330 €. L'État finance 70% du coût de l'étude, le reste à charge pour la commune est de 216 698, 40 € répartis sur 4 ans, soit 80 820 € en 2022. Une enveloppe de 250 000 € est envisagée pour l'année 2022 afin d'aider les Beaucairois à réhabiliter la façade de leur habitation. La Région soutient cette opération à hauteur de 80 000 € maximum. D'autres projets sont au programme, tel que le développement de la vidéo-surveillance (140 000 €), l'acquisition de terrains (159 412 €) ou encore d'immeubles (200 000 €) etc. Si le ROB n'a pas fait débat, le vote du budget en février devrait susciter plus de bavardages.

Stéphanie Marin

Stéphanie Marin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais