Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 05.04.2015 - abdel-samari - 2 min  - vu 124 fois

ÇA RESTE ENTRE NOUS Les indiscrétions de la semaine

(dr)

Après la trêve liée aux élections départementales, votre rendez-vous est de retour comme chaque dimanche où la rédaction vous propose un cocktail d’indiscrétions politiques, culturelles, économiques ou sportives. Restez connectés !  

Conseil fédéral houleux au PS gardois… Après l'élection de Denis Bouad à la tête du Département et surtout le psychodrame Pissas, qui a discuté mercredi avec la droite avant de se rallier à la majorité sortante moyennant certaines exigences comme la première vice-présidence, certains attendaient le conseil fédéral du PS gardois de pied ferme, jeudi soir à Nîmes. D'après nos informations, après un discours d'ouverture de Jean Denat les langues se sont déliées. Le ton serait monté, et "certains ont reproché au PS de s'être prostitué devant Pissas" nous a confié un militant présent sur les lieux. L'apaisement, ce n'est sans doute pas pour maintenant au PS gardois.

La folle nuit de Laurent Burgoa. Mercredi soir, avant le vote crucial pour l'élection du nouveau président du Département, il y en a un qui n'a pas beaucoup dormi : le chef de file du Bon Sens Gardois, Laurent Burgoa. Après avoir rassemblé ses fidèles devant les Costières en toute discrétion, tout ce beau monde s'est dirigé vers un hôtel de Nîmes en voiture et en file indienne. Là, tous ont attendu avec impatience l'appel d'Alexandre Pissas, le trublion du PS, qui devait sacré roi Laurent Burgoa. L'appel n'est jamais venu. Ce que ne savait pas la droite, c'est qu'Alexandre Pissas avait déjà donné son accord définitif au PS en début de soirée...

Franck Proust aux régionales ? L'idée ne vient pas de lui, mais d'élus UMP régionaux qui verraient bien le député européen de la circonscription Sud-Ouest et premier adjoint à la ville de Nîmes porter le fer, en décembre, contre les socialistes. Les élus UMP des deux grandes régions (Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées) doivent désigner leur chef de file pour le scrutin d'ici la fin du mois. Franck Proust n'est à ce jour pas candidat et pas certain qu'il succombe à l'appel de ses supporters puisqu'en cas d'élection, il devrait abandonner soit son mandat européen, soit celui de la ville de Nîmes…

L'extension des locaux de Nîmes Métropole ne plait pas à tous les élus UMP. Les équipes d'Yvan Lachaud ont lancé dernièrement une étude pour l'extension des locaux de Nîmes Métropole en prolongement des bâtiments actuels. Et ce, dans une perspective de 3 à 10 ans. Ces locaux sont jugés trop exigüs et peu fonctionnels notamment par le personnel qui travaille dans des mauvaises conditions. Avec ce projet, l'Agglo entend aussi récupérer les loyers qu'elle paie dans des locations extérieur et faire ainsi près de 100.000 euros d'économies. Pourtant, sans véritable raison apparente, une partie des élus UMP s'est farouchement opposée à ce projet en conseil communautaire. Hier matin, en changeant de casquette et en plein conseil municipal de la ville, ces mêmes élus n'ont pas hésité à voter l'acquisition pour la ville de nouveaux bâtiments place de la Salamandre afin de bénéficier de m2 supplémentaires. Selon qu'il soit en conseil d'Agglo ou en conseil municipal, l'élu UMP est une jolie girouette.

Une boulangerie drive bientôt à Aubord. Les Aubordois et Aubordoises pourront bientôt aller chercher leur pain sans sortir de leur voiture… Pour dynamiser l'offre commerciale, l'équipe municipale a lancé la construction d'une deuxième zone d'activité baptisée ZAC Farigoule (en référence au thym, NDLR). Inauguré en 2016, l'infrastructure pourra accueillir jusqu'à 15 commerces  sur une superficie de 2,28 hectares, dont une boulangerie drive.

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais