Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 14.04.2020 - abdel-samari - 2 min  - vu 948 fois

CORONAVIRUS Carole Delga co-signe une tribune pour "un plan de transformation" afin de préparer le monde d'après

Carole Delga, présidente de la Région Occitanie. (Photo : Objectif Gard)

En ce week-end de Pâques, Carole Delga, la présidente de la Région Occitanie, co-signe une tribune dans le JDD pour mettre en place non pas un "plan de relance" du monde d’avant, mais bien de penser un "plan de transformation" vers le monde d’après.

"Le Gouvernement planche sur le plan de relance économique qui doit permettre au pays de sortir la tête de l’eau après son confinement. Ces premiers pas seront décisifs pour notre avenir à tous. Nous refusons que le “monde d’après” se décide dans la boîte noire institutionnelle, comme lors de la crise de 2008. Nous refusons que, dans une certaine opacité, le Gouvernement relance l’économie d’hier et nous l’appelons à associer les Français à un plan de relance citoyen, ou plus précisément, un plan de transformation citoyenne. 

L’urgence sanitaire historique que nous connaissons nous oblige tous à faire face à l’inédit. Il faut aller vite et fort. La priorité est de soutenir les personnes qui sont en première ligne : les soignants, mais aussi toutes celles et ceux qui permettent au pays de fonctionner. La seconde : sortir de la crise sanitaire et économique en mettant en place une société plus résiliente.

Oui, il faut aller vite et fort. Mais rappelons nous que c’est dans de tels contextes que la tentation mortifère de l’autoritarisme resurgit et fait peser un risque majeur sur nos démocraties. Dans le contexte actuel, certains chercheurs peinent même à distinguer les réponses des États démocratiques, des régimes autoritaires dans la gestion de cette crise. 

L’Histoire nous rappelle sans cesse que les périodes de crise profonde sont propices à un travail collectif, réflexif et prospectif sur l’évolution de nos modèles de société. C’est pourquoi, nous appelons le Gouvernement à gérer l’urgence (puis la sortie de crise) avec plus de transparence, de collaboration, de participation, c’est à dire, plus de démocratie. C’est en effet la seule voie à même de rassembler l’ensemble des Français dans la construction du “monde d’après”, comme le souligne la Convention citoyenne pour le climat dans sa dernière déclaration. Cette crise nous concerne tous et ne sera résolue que grâce à un effort commun, impliquant les citoyens dans la préparation et la prise de décision."

La suite de la tribune est à découvrir ICI.

Abdel Samari

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio