Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 22.03.2015 - coralie-mollaret - 3 min  - vu 96 fois

DÉPARTEMENTALES Les femmes à l'assaut du conseil général du Gard

La députée PS Françoise Dumas se réjouit de la réforme électorale de 2013 qui impose la parité aux élections départementales. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard.

Parité oblige pour ce scrutin départemental, 23 femmes feront leur entrée dans l'hémicycle gardois le 29 mars. Du changement dans cette Assemblée, composée jusqu'alors de sept élues sur les 46 conseillers généraux.

Le 29 mars, 23 candidats sur les 46 élus du conseil général du Gard seront des femmes. Réforme des cantonales oblige, le gouvernement socialiste a imposé en 2013 la stricte parité pour le scrutin, en suivant les impératifs fixés par le Conseil constitutionnel. Pour la première fois, les électeurs votent pour un binôme homme-femme et ce, dans les 23 cantons du département. De quoi réjouir Françoise Dumas, seule députée (PS) du Gard : "c'est une grande avancée et je suis fière de l'avoir votée. La parité est le seul moyen de mettre en avant les femmes, quel que soit le résultat".

Gard : seulement 7 élues sur les 46 conseillers généraux

Jusqu'ici, le conseil général du Gard n'a pas brillé pour sa parité. Sur les 46 élus qui composent l'hémicycle, on compte seulement sept femmes : Chantal Barbusse (UMP), Geneviève Blanc (EELV), Noguier Bérangère (EELV) Catherine Jehanno (UMP), Laurent-Perrigot Françoise (PS), Nury Nathalie (PS), Murre Joëlle (UDI). "Nous sommes un pays latin, de tradition patriarcale. En France, cela a toujours été plus difficile pour les femmes de se faire une place et d'avoir des responsabilités politiques. Même les Espagnols sont beaucoup plus avancés que nous dans ce domaine !", poursuit la députée. En 2007, le gouvernement socialiste de Zapatero avait fait voter une loi instaurant la parité homme-femme aux élections. Selon Le Monde, la mesure a eu pour première conséquence l'élection de 2 000 femmes supplémentaires à des postes de maire ou de conseillère municipale lors des élections qui suivirent.

Seulement, la France est confrontée à un autre problème : "la démographie politique n'est pas assez renouvelée. Certains hommes cumulent, ce qui laisse moins de chances aux femmes d'accéder à des responsabilités", poursuit Françoise Dumas. Si dans le Gard, la classe politique salue à l'unanimité ce progrès démocratique, les femmes "vont devoir négocier avec fermeté leurs postes dans l'exécutif départemental (qui devra aussi respecter l'égalité homme-femme, NDLR). Pas question de les reléguer aux affaires sociales ou aux sports", remarque Marie-Pierre Quessada, suppléante de Nadia Goudard (PS) sur Nîmes 1.

Révélations féminines de la campagne 

Le nouveau scrutin a permis durant la campagne de révéler certains talents féminins, comme Anita Agullo, chef d'entreprise et ancienne sportive de haut niveau, qui se présente sur le canton de Marguerittes. La jeunesse et détermination de Marine El Fakir-Mornet, 23 ans, candidate sur Nîmes 4 n'a pas laissé indifférent, à l'instar d'Amal Couvreur candidate sur Nîmes 2. D'autres noms, connus dans le microcosme politique du Gard ont déjà fait leurs preuves : la communiste Sylvette Fayet, candidate sur Nîmes 4, l'UMP Chantal Barbusse conseillère sortante UMP qui brigue un nouveau mandat sur Nîmes 1 ou la conseillère EELV sortante Geneviève Blanc sur Alès 1. Reste que certaines candidates, femmes de conseillers sortants ont fait polémique et devront, plus que les autres, montrer leurs compétences.

Pour Françoise Dumas, les femmes "ont une façon différente de faire de la politique. Elles sont plus pragmatiques et recherchent davantage l'intérêt général que les hommes". Dernier argument et pas des moindres : "les femmes composent la moitié de l'électorat en France". Il était donc normal que ces dames soient représentées pour ce qu'elles sont, et qu'elles ne servent plus de faire-valoir à ces messieurs… En France et dans le Gard, la route est encore longue.

Coralie Mollaret

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais