Publié il y a 29 jours - Mise à jour le 01.05.2024 - Marie Meunier - 3 min  - vu 1809 fois

FAIT DU JOUR Le Pujaulain Théophile Leroy au casting du nouveau film d'Artus

cornillac théophile leroy

Théophile Leroy au côté de Clovis Cornillac, durant le tournage du film "Un p'tit truc en plus".

- photo DR

En 2022, Théophile Leroy faisait ses premiers pas devant les caméras pour la série TF1 "Visions". On pourra revoir le talentueux Pujaulain atteint d'autisme sur grand écran, au côté de Clovis Cornillac, dans le nouveau film d'Artus "Un p'tit truc en plus", qui sort ce mercredi 1er mai. 

"Rien n'est fini quand on a un enfant handicapé. Tout est possible. On est fier de son parcours qui donne espoir aux autres parents." Cécile Leroy-Noiton mesure le chemin parcouru par son fils Théophile, atteint d'autisme. Le jeune homme de 27 ans qui a grandi à Pujaut, fait ses premiers pas dans le cinéma au côté de 10 autres comédiens en situation de handicap mental. Le Gardois a tourné dans le premier film d'Artus "Un p'tit truc en plus" qui sera dans les salles obscures dès ce mercredi 1er mai.

Avant cela, Théophile Leroy était apparu dans la série TF1 "Visions" diffusée en 2022. Lui qui a toujours aimé jouer des saynètes en famille à la maison, s'est vraiment révélé dans le jeu d'acteur. Sa maman Cécile raconte la suite : "Après le tournage de "Visions", la directrice de casting de la série m'a parlé d'une agence dénommée "Singularist Paris" qui veut représenter la diversité de la population et prend des comédiens porteurs de handicap. Ça a bien accroché avec Théophile, qui a intégré l'agence pratiquement une semaine après la rencontre." En novembre 2022, le Gardois a passé le casting pour le film d'Artus et a finalement appris qu'il était pris en avril 2023. "Il a été retenu pour un rôle assez important, comportant plusieurs scènes privilégiées avec Clovis Cornillac", se réjouit Cécile. 

| À relire : PUJAUT Théophile Leroy, acteur accompli au casting de "Visions", la nouvelle série de TF1

Un mois et demi de tournage à l'été 2023

Le tournage a duré un mois et demi et s'est étalé sur l'été 2023 à Malleval-en-Vercors et aux alentours de Valence et de Romans-sur-Isère. Dans le casting, on retrouve aussi Artus lui-même, Alice Belaïdi, Marc Riso et Céline Groussard. Le long-métrage relate la cavale d'un père (Clovis Cornillac) et son fils (Artus), qui trouvent refuge dans une colonie de vacances pour jeunes adultes en situation de handicap. Ils se font passer pour un éducateur spécialisé et un pensionnaire pour dissimuler leur identité. Mais cette immersion va profondément les changer et percuter leurs préjugés.

Au-delà du scénario, il est rare de voir des comédiens en situation de handicap au cinéma. "C'est un projet qu'Artus portait depuis longtemps. Il veut vraiment faire rire non pas sur le handicap mais avec des personnes en situation de handicap, souligne la maman de Théophile Leroy. Chacun des comédiens détient un potentiel comique sans le savoir. L'idée, c'est de se détourner du handicap pour les voir comme des personnes à part entière. Artus porte vraiment un regard tendre et drôle sur elles."

Lors du tournage à l'été 2023.  • photo DR

Pendant un mois et demi, Théophile a vécu une expérience bien éloignée de son quotidien au centre pour adultes handicapés Les Cigales à Pompignan, où il réside aujourd'hui. "Quand il est sur un plateau de tournage, c'est un autre jeune homme. Il est heureux, il fait des propositions de mise en scène. Artus en a suivi certaines. Théophile se met vraiment dans une posture professionnelle et sérieuse. Il changeait parfois le texte mais à bon escient et avec une dimension comique", poursuit sa maman, ravie de voir son fils s'épanouir et trouver sa place dans l'équipe "au même niveau que tout le monde"

"Ce qu'il vit, c'est une vague de bonheur qui nous submerge"

En raison de son handicap, Théophile Leroy ne peut travailler, mais lorsqu'il joue, il "fait son job, là où il est attendu", témoigne Cécile. Les premières semaines, elle, d'autres parents et quelques éducatrices spécialisées étaient présents sur le tournage, pour rassurer la production. À la demande de son fils, elle s'est ensuite effacée "car il avait envie de vivre ça sans nous, de s'émanciper." Encore maintenant, la maman a du mal à réaliser : "Il y a eu un passif compliqué autour de Théophile, il a eu beaucoup de maladies. L'autisme, c'est ce qui est resté à la fin de tout ce qu'il lui est arrivé. Ce qu'il vit, c'est une vague de bonheur qui nous submerge. Je suis fière du travail qu'il donne sur le plateau, il me surprend énormément."

Théophile Leroy a tourné plusieurs scènes privilégiées avec Clovis Cornillac, devant la caméra d'Artus. • photo DR

Le film "Un p'tit truc en plus" sort ce mercredi 1er mai au cinéma. Cécile a déjà eu la chance de le visionner lors de la projection équipe et lors d'une avant-première à Avignon où la salle était bien remplie. "On va voir le film pour rire mais on ressort touché", assure-t-elle. Peut-être qu'il donnera envie à d'autres réalisateurs de tourner avec le jeune comédien gardois...

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio