Actualités
Publié il y a 5 mois - Mise à jour le 09.09.2023 - Corentin Corger - 3 min  - vu 426 fois

FAIT DU SOIR Adapter le handicap au travail : la mission d’Inclusive Services

L'ensemble des salariés réunis pour célébrer le changement de statut

- Photo Corentin Corger

L’entreprise adaptée Etape, basée à Nîmes, détenue par l’association APSH (Accompagnement des personnes en situation de handicap) 30 vient de changer de statut pour devenir la SAS Inclusive Services.

Cette structure vient de fêter ses 30 ans. Anciennement appelée Etape, cette entreprise adaptée a toujours eu vocation d’employer principalement des travailleurs handicapés en sous-traitant certaines prestations auprès des entreprises et des collectivités. Et ceux dans quatre secteurs d’activité : le nettoyage de bureaux et de locaux industriels, ce qui représente 50% du chiffre d’affaires, l’entretien des espaces verts (30%), la mécanique automobile et horticole, la maintenance du bâtiment et le second œuvre, la conciergerie.

La société qui embauche tous les jours compte actuellement plus de 150 salariés dont environ 120 en situation de handicap. Installée à la zone de Grézan, elle dispose d’un budget annuel de 5 millions d’euros. La très grande majorité des contrats proposés sont des temps pleins. Le prestataire est en étroite collaboration avec les bailleurs sociaux comme Habitat du Gard, pour le nettoyage de parties communes mais aussi Auchan, pour s’occuper de la propreté des magasins ou encore la Caisse d’Épargne.

Un nouveau marché avec la ville de Marguerittes

Mais aussi avec des collectivités : la ville de Nîmes, Nîmes métropole, la ville de Bouillargues depuis de nombreuses années et récemment la commune de Marguerittes. Inclusive Services a remporté le marché pour le nettoyage des écoles face à des entreprises classiques. Et c’est une volonté d’être sur la même ligne de départ pour cette structure qui mise sur l’inclusion par le travail.

La plupart des salariés ont travaillé en milieu dit « ordinaire » mais à un moment donné leur handicap ne leur pas permis de poursuivre leur activité. Et c’est précisément le rôle d’Etape depuis 30 ans qui intervient pour adapter le poste en fonction du handicap, des spécificités de chacun et permettre, quand cela est possible, une continuité de l’activité à plein temps. Et pas une activité limitée comme c’est le cas en Esat (Établissements et Services d’Aide par le Travail).

L'équipe dirigeante d'Etape, devenu Inclusive Services • Photo Corentin Corger

« Par exemple, l’un de nos mécaniciens est en fauteuil roulant, du coup on a adapté son poste de travail », illustre Thierry Vayssettes, directeur de la SAS. Et s’il y a quelques années, une personne valide était toujours présente pour accompagner des personnes handicapées, ce temps est en partie révolu. « Même des personnes en situation de handicap ont des postes à responsabilité et deviennent chef d’équipe », précise le président Christophe Paillard.

Ainsi, tous types de handicap sont concernés qu’ils soient physiques ou psychologiques. Sous-traiter avec Inclusive Services, les entreprises conventionnelles y trouvent un intérêt. Car celles qui ne respectent pas l’obligation d’un certain nombre d’emplois réservés aux personnes handicapées, on estime que cela concerne 63% des entreprises françaises, en sous-traitant avec ces entreprises adaptées, obtiennent des réductions sur leur contribution. Et pour les particuliers, le coût de la main d’œuvre est déductible fiscalement.

"La grosse entreprise adaptée de l’ex Languedoc-Roussillon"

Pour la société nîmoise, l’essor est grandissant puisqu’en dix ans, son nombre de salariés et son chiffre d’affaires ont été multipliés par trois. « On est plus la grosse entreprise adaptée de l’ex Languedoc-Roussillon », félicite Thierry Vayssettes. Un savoir-faire acquis avec le temps et une adaptation quotidienne pour avoir une continuité des missions. Bien implanté à Nîmes, cette entreprise adaptée veut s’étendre au-delà du Gard mais surtout répondre à un besoin. D’où la possibilité d’ouvrir une antenne au Vigan.

« Il faut investir le territoire et la proximité », assure Christophe Paillard. Faire de la proximité et aussi identifier les besoins chez les clients. « Toutes les mairies installent des composteurs collectifs. On réfléchit en lien avec un atelier de menuiserie à développer cette activité », poursuit le directeur. Pour célébrer le changement de statut, toute l’équipe encadrante et les 150 salariés se sont retrouvés pour une journée festive sur le site de Grézan.

Corentin Corger

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio