Actualités
Publié il y a 8 mois - Mise à jour le 14.03.2022 - norman-jardin - 3 min  - vu 491 fois

GARD Fin du port du masque obligatoire : des inquiétudes mais "on voit enfin des sourires"

Mathieu et Félicie devant l'école Talabot (photo Norman Jardin)

Ce lundi 14 mars marque la levée du port du masque obligatoire en intérieur (sauf dans les transports collectifs) et de la suspension du pass vaccinal. Ce matin, dans les écoles, dans les supermarchés, on pouvait enfin voir des sourires et plus seulement les deviner.

« Elle est super contente car ça n’a pas été toujours facile de porter la masque à cet âge », estime Leila, en parlant de sa fille, Naomie, âgée de 10 ans, et scolarisée à l'école Talabot à Nîmes. Pas facile certes, mais le port du masque avait fini par entrer dans les habitudes de chacun. Au point que certains l'avaient quand même sur le nez en partant de la maison ce matin, comme Mathieu, le papa de Félicie : « J’avais même oublié que c’était la fin du masque et je m’en suis rendu compte en croisant des parents d’élèves sur le chemin. C’était rentré dans nos habitudes et nous n'y faisions plus attention. La fin du masque, c’est dans l’ordre des choses car le situation se normalise. Toutefois, cela a changé un peu nos façons de vivre car on ne se fait plus la bise. » 

Certains savent que le masque n'est plus obligatoire, mais sont hésitants à l'idée de l'enlever. C'est le cas d'Alicia, la nounou de Maël : « Je suis partagée entre la joie de ne plus porter le masque et une interrogation. Ce n’est pas un peu trop tôt pour le quitter ? C’est l’espérance d’un retour à la vie normale mais un peu d’inquiétude quand même. Je pense que la proximité de l’élection présidentielle joue aussi car le Gouvernement veut adoucir la situation. » Nadya, une autre maman, estime aussi que le "masque avait un côté rassurant", mais se réjouit de l'ôter : « Jusqu’à présent, nous avons échappé à la covid, on va essayer de continuer à se préserver. »

"Ça fait bizarre, on se sent un peu nu"

Dans les supermarchés, les mêmes hésitations et interrogations se dessinent. Vers 10h, ce lundi, au Lidl de Bagnols-sur-Cèze, la moitié des clients ont fait leurs courses avec le masque sur le nez. Comme Agnès venue de Laudun-l'Ardoise : "Je savais que c'était aujourd'hui l'entrée en vigueur de la mesure mais dans ma tête, ce n'est pas clair. Au bout d'un moment, on ne sait plus, on est un peu perdus et on a du mal à y croire." Voyant les employés du magasin sans masque, elle finit par abaisser le sien : "Ça fait bizarre, on se sent un peu nu." Elle finira par le remettre en voyant le monde dans les rayons.

Depuis ce lundi 14 mars, le port du masque n'est plus obligatoire dans les supermarchés. Au Lidl de Bagnols, encore une grande partie des clients le portait. Sophie a décidé de l'enlever. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Sophie, aussi Laudunoise, est entrée dans la grande surface directement sans masque. "Je suis heureuse de ne plus le porter. Si je l'enlève, c'est aussi parce que j'ai eu le covid plusieurs fois, que je suis vaccinée et que je suis donc plus qu'immunisée. Ça n'a pas d'intérêt pour moi de le porter mais peut-être que si je ne l'avais jamais attrapé, j'aurais hésité", explique-t-elle. De même, le jeune Jérémy a tombé le masque pour faire ses emplettes. En revanche, dans son travail d'agent immobilier, il le garde dans les endroits clos ou en visite : "Je garde aussi le masque quand je visite mes grands-parents. Il faut rester vigilant car l'épidémie repart un petit peu à la hausse. Mais chacun est libre de le porter ou pas", indique-t-il. Ce lundi, il est tout de même heureux de déambuler dans les rayons sans : "Ça me fait plaisir d'en être libéré, ça fait deux ans qu'on vit avec des restrictions, même si on est encore un peu gêné, ça fait bizarre." Si les inquiétudes ne sont pas levées, les Gardois sont ravis de cette décision qui ramène peu à peu à cet avant mars 2020. 

Norman Jardin et Marie Meunier

Norman Jardin

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais