Actualités
Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 13.07.2020 - thierry-allard - 2 min  - vu 695 fois

GARD RHODANIEN Les opticiens de la Maison Langevin à la pointe de la technologie

Florent Arnaud en plein diagnostic (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Les opticiens de la Maison Langevin, nouvelle entité regroupant les trois enseignes Visualis, les Lunettes d’Elsa et les Lunettes de Louka, à Bagnols/Cèze et Saint-Laurent-des-Arbres, disposent dans leurs points de vente d’un équipement de pointe.

« Nous ne sommes que neuf opticiens en France à avoir ce matériel », affirme le cogérant Florent Arnaud. L’idée est simple : « Nous avons choisi de ne plus être que des marchands de lunettes. Depuis le 1er janvier dernier, nous sommes devenus des professionnels de la santé visuelle. Nous posons des diagnostics de vue et nous faisons des bilans de l’oeil au niveau pathologique », poursuit-il.

Il ne s’agit en aucun cas de remplacer les ophtalmologistes, mais de proposer « un parcours de santé visuelle », comme l’appelle Florent Arnaud. Un parcours proposé à chaque client, même s’il vient avec une ordonnance, pour s’assurer que les lunettes seront les plus adaptées possible. « Et si nous détectons une pathologie, comme une tension dans l’oeil ou une cataracte par exemple, nous nous arrêtons et nous en référons en urgence à un ophtalmologiste, qui recevra le patient plus rapidement », explique Florent Arnaud.

Le but est de proposer un nouveau service aux clients, mais aussi « de créer un vrai réseau de santé des professionnels de la vision et d’aider à désengorger les cabinets d’ophtalmologie », affirme le cogérant, qui est aussi en lien avec des orthoptistes lorsque des problèmes de convergence sont décelés.

Concrètement, le parcours commence par un dépistage visuel comprenant 21 mesures en 90 secondes, puis par une box d’optométrie pour le contrôle visuel, et enfin par une colonne de mesures pour déterminer le choix de verres le plus adapté sur une des 4 000 montures proposées par les trois magasins. « Toutes les machines sont reliées entre elles. C’est du matériel neuf, de dernière génération », commente Florent Arnaud.

Th.A

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais