Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 30.06.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 545 fois

GARD RHODANIEN Pas de nouveau siège pour l'Agglomération qui rachète les murs

Lors du conseil d'agglomération ce lundi 27 juin, 67 délibérations étaient à l'ordre du jour. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Il y a un projet qui ne faisait pas l'unanimité au sein du conseil communautaire du Gard rhodanien, c'est celui de l'hôtel d'agglomération. Il était décrié par quelques élus par son coût jugé trop élevé et pour l'absence de bénéfice pour la population. Certains avaient peur que ce siège éclipse d'autres investissements prévus dans le projet de territoire. La question a finalement été tranchée, sans l'ombre d'un débat (*), lundi soir. 

Actuellement, le siège de l'Agglomération du Gard rhodanien est situé dans un bâtiment logeant plusieurs entreprises et appartenant à la société Orano. Chaque année, la collectivité paie un loyer à la société propriétaire : 223 000 € rien qu'en 2021. À cela s'ajoutent les charges bâtimentaires à 102 000 € ainsi que la taxe foncière et la taxe d'enlèvement des ordures ménagères à 36 000 €. À la fin, la note est salée et il faut piocher dans le budget général pour la régler.

Alors à l'Agglomération, on s'est dit autant "optimiser" : plutôt que de payer simplement un loyer, autant rembourser un emprunt pour être à la fin propriétaire. Plusieurs scénarios ont été envisagés : construire un bâtiment neuf pour y installer le nouveau siège, racheter l'ancien site de l'Ehpad de Bagnols, racheter l'actuel bâtiment appartenant à Orano où se situe les bureaux de l'Agglomération... C'est cette troisième proposition a qui été retenue. La moins chère : 6,7 millions d'euros.

Sur 23 ans, "plus de 11 millions d'euros" économisés

D'autant que l'acquisition du bâtiment engendrera des recettes d'exploitation : les sociétés Capgemini, Orano DS et Orano deviendront locataires de l'Agglo. La totalité des loyers perçus pourrait rapporter, selon les prévisions, 681 000 € pour 2023, "ce qui n'est pas négligeable", commente Guy Aubanel, vice-président délégué aux Finances. Et d'ajouter : "L'acquisition et les travaux à prévoir s'évaluent sur un délai de 18 mois et aucun frais de déménagement n'est à prévoir."

Jean-Christian Rey, président de l'Agglomération, conclut : "Sur 23 ans, durée des emprunts, on aura économisé plus de 11 millions d'euros. Et l'opération sera amortie dès 14 ans. C'est une opération financièrement intéressante et neutre pour l'Agglomération."

Marie Meunier 

(*) Au-delà de cette délibération, le conseil communautaire du lundi 27 juin s'est déroulé sans débat. La raison ? Les sièges de l'opposition presque tous vides et aussi plusieurs démissions. En début de séance, plusieurs conseillers communautaires ont été installés. Léopoldina Marques remplace Corine Martin (Rassemblons Bagnols) qui a démissionné de tous ses mandats. Au conseil municipal de Laudun-l'Ardoise, plusieurs élus ont également démissionné il y a quelques semaines. À l'Agglomération, Michel Agnel remplace Florian Reyrolle et Jennifer Chapuis-Faure remplace Patricia Chenel. Quant à Laurent Ouillon, il prend la place de Didier Bonneaud, qui a quitté son mandat de conseiller municipal d'opposition de Pont-Saint-Esprit pour repartir sur ses terres d'origine à Saint-Étienne-des-Sorts

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio