Publié il y a 1 an - Mise à jour le 16.01.2023 - Sacha Virga - 1 min  - vu 335 fois

NÎMES Clap de fin pour la deuxième édition de "48h c'est trop court"

48H c'est trop court

Grégory Santerre de Ciné Regard était présent à l'occasion de la diffusion des films

- Sacha Virga

Hier soir à la Verrière de Nîmes, les quatre courts-métrages des participants de "48h c'est trop court" ont été visionnés devant leurs encadrants, marquant la fin de ce marathon de deux jours non-stop.

Pour la deuxième année, le fruit de l'association entre Unîmes et le lycée Saint-Stanislas a donné "48h c'est trop court". Le concept était simple, le travail un peu moins : 48h pas une de plus pour réaliser un court-métrage d'une durée de 5 minutes maximum, générique compris, sur un thème donné avec des contraintes comme l'utilisation de fond vert. Ainsi, les travaux finis devaient être restitués avant hier 9h soit en main propre soit par envoi par mail, Gregory Santerre, réalisateur pour Ciné Regard a confirmé hier qu'aucun retard n'a été à déplorer. Cette année, les quatre groupes de travail ont planché sur le sujet "Sauvage".

C'est donc à la Verrière de Nîmes à seulement quelques pas du site Vauban que le visionnage des mini-films a été effectué, en présence des étudiants et des accompagnants. Quatre sujets qui ont été remarquables pour Amélie Chabrier, maître de conférence et encadrante de ce projet, saluant le travail fourni en si peu de temps. Pour les plus chanceux, leur résultat pourra même être diffusé à l'occasion du prochain festival "Une salle sous les Étoiles" qui se déroule l'été. La soirée s'est terminée autour d'un verre et d'un buffet préparé pour l'occasion.

Sacha Virga

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio