Publié il y a 1 an - Mise à jour le 22.02.2023 - Sacha Virga - 2 min  - vu 747 fois

NÎMES Les Messagers de la République ont lancé leurs actions à Pissevin

Messagers de la République

La première journée des Messagers de la République fut un succès

- Sacha Virga

Ce mardi, des jeunes venus d'Ile-de-France ont été accueillis dans le quartier Pissevin par des Nîmois de leur âge, afin de participer aux premiers ateliers animés par les Messagers de la République.

Pour la première fois à Nîmes, les Messagers de la République ont animé des ateliers ce mardi, durant lesquels des lycéens de 1ère issus de lycées à Clichy et Saint-Denis ont été accueillis par des jeunes nîmois de l'association des Milles couleurs. Une journée à laquelle ont participé de nombreux acteurs du territoire, tant politiques qu'associatifs. La matinée a été consacrée à la formation de ces Messagers de la République grâce à l'association Le Moutard, engagée dans le développement de supports originaux de sensibilisation sur le thème de la citoyenneté.

Ce collectif d'acteurs disposant d'une expertise spécifique dans la promotion des valeurs de la République interviendra dans les associations. Ce dispositif est financé par l'État à hauteur de 60 000 euros. Les premiers ateliers ont été animés à partir d'outils pédagogiques financés par le CIPDR (Comité interministériel de prévention de la délinquance et de la radicalisation). Secrétaire général-adjoint de cet organisme, Christophe Pizzi a ressenti beaucoup de fierté et d'admiration : "On a besoin de voir sur place ce qui se fait et qui le fait. Et puis, c'est sympathique de voir la mixité entre les Parisiens et les Nîmois autour de ces ateliers", exprime-t-il.

Représentant le département du Gard, Amal Couvreur a loué l'importance de ce genre d'intervention : "Ces actions sont nécessaires pour valoriser les valeurs de la République. Celles-ci ne doivent pas être uniquement portées dans les quartiers prioritaires de la ville, mais dans tous les endroits possibles", décrit-elle.

L'après-midi a commencé avec la mise en place de deux ateliers, sur les thèmes des "réseaux sociaux" et de "l'identité et communautarisme", assurés par des intervenants pédagogiques. Ensuite, une émission de radio a été assurée, à laquelle ont participé la secrétaire-adjointe à la préfecture, Chloé Demeulenaere, le délégué de la préfète, Mario Rodrigues-Vaz, et le directeur du centre social des Mille couleurs, Raouf Azzouz. Ce dernier était d'ailleurs enthousiasmé par l'organisation : "C'est un projet expérimental. On espère que cela s'étendra à d'autres endroits", explique-t-il dans le podcast.

La journée s'est conclue par une série de discours. Chloé Demeulenaere a pris la parole : "Aujourd'hui est un jour d'espoir de remettre la République là où certains lui ont tourné le dos. L'espoir d'adhérer de nouveau aux valeurs de la République tout le temps, partout et sans conditions", déclare-t-elle.

Sacha Virga

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio