Actualités
Publié il y a 26 jours - Mise à jour le 10.11.2022 - yannick-pons - 2 min  - vu 120 fois

NÎMES Remise des prix « projets jeunes » 2022 

Les jeunes de la Confédération syndicale des familles du clos d'Orville ont remporté le premier prix (Photo Yannick Pons) - Yannick Pons

Les jeunes de la Confédération syndicale des familles du clos d'Orville ont remporté le premier prix "projets jeunes" 2022 des mains de Didier Paquette, président du conseil d’administration de la CAF du Gard. L'organisme a distribué 6 000 € de prix sur des sujets qui célèbrent la citoyenneté.

Ce mercredi 9 novembre avait lieu la remise du prix "projets jeunes" 2022 de la CAF, dans le tiers-lieu dédié aux usages numériques, Lamin, ouvert aux associations comme les Petits débrouillards. Le dispositif « projets jeunes » vise à soutenir des entreprises conçues et imaginées par les jeunes en leur permettant de s’émanciper sur des sujets de société les concernant, autour de la citoyenneté, l’animation locale ou l’élaboration de projets culturels et sportifs. Safia et Mohammed, représentant la Confédération syndicale des familles, ont présenté le court-métrage qui a remporté le premier prix. Le film tourné au Chemin-Bas-d'Avignon, dénonce habilement les incivilités, vols, caillassages de bus, le non-respect des aînés et la propreté du quartier.

Le court-métrage sera projeté dans les écoles

Il met en scène mamie Zoubida qui prône la bienséance d'un coup de canne magique. "Il sera projeté dans les écoles de Nîmes et dans les centres sociaux afin de susciter le débat. Le prix de 3 000 € sera utilisé pour emmener les enfants visiter pendant deux jours des monuments de Paris, ainsi que le Sénat avec la complicité de Laurent Burgoa", lance Frédérique Saez, directrice de la Confédération syndicale des familles du Clos d'Orville. Le jury composé de membres du conseil d’administration de la CAF, a attribué le deuxième prix (2 000 €) au Comité départemental handisport du Gard, pour le séjour sportif organisé au Grau-du-Roi avec paddle, kayak, wakeboard assis non retournable, bouée tractée, soirée karaoké, jeux de société... «J'ai appris plein de choses sur la mer. C’est la première fois que je faisais du paddle », explique Clément, mal-marchand. Treize jeunes handicapés hébergés par l’UCPA du Grau-du-Roi, dont les locaux ont été adaptés aux handicapés, ont pu participer à ces activités.

Cadre Instagram au parc Barral

Le troisième prix (1 000 €) a été attribué au CCAS du Grau-du-Roi pour un court-métrage « Magibus » dont le dessein était de faire connaitre le Grau-du-Roi, puis Aigues-Mortes, Saint-Laurent-d’Aigouze, et même Nîmes. En mangeant un dragibus magique (d'où le nom, Magibus), les enfants se retrouvent téléportés dans des lieux représentatifs du patrimoine gardois. Dans la tour Carbonnière, devant la tour de Constance, à la Maison Carrée. Enfin le prix spécial du jury a été décerné à l'association Temps libres de Saint-Génies-de-Malgoirès pour la création notamment d'un cadre en métal "instagrammable", qui fait désormais partie du paysage, implanté dans le parc Barral du village.

Yannick Pons

Yannick Pons

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais