Publié il y a 2 ans - Mise à jour le 19.02.2022 - marie-meunier - 2 min  - vu 400 fois

PONT-SAINT-ESPRIT La FDJ fait un don de 3 000€ à l'association K Net Partage

Chaque point de vente de la FDJ peut proposer de soutenir une association ou une cause. Laure Baillergeant, la gérante du Central tabac à Pont-Saint-Esprit, a choisi K Net Partage. 3 000€ sont reversés à cette association qui oeuvre pour l'inclusion à l'école. Quant à la commerçante, elle a reçu le diplôme de "Détaillant solidaire" des mains de Nicolas Denonfoux, responsable de l'agence Provence Camargue FDJ. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Tous les ans, la FDJ offre la possibilité à ses 30 000 points de vente partout en France de soutenir un projet solidaire porté par une association ou une cause qui leur tient à coeur. Cette année, le Central tabac du boulevard Gambetta à Pont-Saint-Esprit a décidé de soutenir l'association K Net Partage. 

Au total, ce sont 3 000€ que la fondation FDJ reverse à l'association de Laurent Gautier, grâce au tabac spiripontain. Cette somme servira à financer l'achat d'ordinateurs destinés aux enfants et adolescents en situation de handicap dans trois établissements spiripontains : l'institut public La Barandonne et les collèges Notre-Dame et George-Ville. L'idée : que ces futurs adultes puissent poursuivre leur cursus scolaire et garder du lien social en communiquant via leur clavier.

Le président de K Net Partage en profite pour lister toutes les actions qui sont menées auprès de ces structures : "On va rencontrer le collège Notre-Dame bientôt et en profiter pour mettre les mains dans les gants et ramasser des déchets dans la rue. Avec le collège George-Ville, on a déjà commencé à travailler en amont avec la brigade environnementale de la Ville. On a commencé une première approche avec les classes ULIS et on va travailler sur la thématique artistique qui s'appelle "Auto-portraits" qui va être exposée dans tout le collège." Avec les 55 enfants handicapés de La Barandonne, l'association va faire des actions environnementales dans le parc de trois hectares.

Nicolas Denonfoux, responsable de l'agence Provence Camargue de FDJ, se réjouit de ce don : "On ne peut que reconnaître les bienfaits de cette association. J'ai qu'une envie, c'est de revenir dans un an pour revoir ces enfants prendre plaisir à découvrir des nouvelles technologies." Le budget de la fondation Française des jeux est passé à 25 millions d'euros pour cinq ans depuis le début de la semaine, soit 25% d'augmentation des fonds. C'est peut-être l'occasion d'aller voir votre bureau de tabac pour lui suggérer un acte solidaire et local...

Marie Meunier

Marie Meunier

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio