Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 04.11.2015 - coralie-mollaret - 2 min  - vu 630 fois

RÉGIONALES Gard : Jean Isnard, le candidat "pragmatique" de Debout La France

Jean Isnard, tête de liste dans le Gard pour Debout La France. Photo : droits réservés.

L'expert-comptable et ancien candidat aux Départementales Jean Isnard tire la liste Debout La France dans le Gard pour les Régionales de décembre. 

Jean Isnard sait qu'il ne va pas renverser la table. Tête de liste gardoise pour le parti souverainiste, l'expert-comptable originaire des Angles s'est engagé derrière Damien Lempereur pour les Régionales en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées. Avec ses 21 colistiers, il espère passer la barre des 5%. Un score un poil plus élevé que celui des Européennes (4% en 2014 dans la circonscription Sud-ouest) qui permettrait au parti de se voir rembourser ses frais de campagne. "Cette fois, voter pour des petits partis ne serre pas à rien puisqu'il s'agit d'un scrutin à la proportionnelle. Chaque vote compte", explique celui qui s'est déjà présenté sous les couleurs de Debout La France aux départementales dans le canton de Villeneuve-lez-Avignon.

Approximatif mais pragmatique…  

Avec un budget avoisinant les 200 000 euros pour la grande Région, la campagne se veut artisanale : "nous n'avons pas de grandes sociétés qui vont distribuer nos tracts dans les boîtes aux lettres ! Nous allons le faire nous-mêmes sur quelques marchés du Gard", détaille Jacques Cimetière, secrétaire départemental Debout La France dans le département. C'est par "amour de sa région" que Jean Isnard a décidé de s'engager dans la bataille électorale. Son sujet de prédilection : le développement économique et ses corollaires que sont l'attractivité du territoire et le tourisme.

S'il reconnaît ne pas tout connaître de l'actuelle politique menée par les socialistes, l'expert-comptable met en avant son côté "pragmatique". Son nez plongé dans les comptes des entreprises, Jean Isnard met un point d'honneur à la défense du secteur agricole et particulièrement celui de la viticulture : "nous sommes l'une des régions qui produit le plus de vin. Le conseil régional doit aider les entreprises à exporter. Je me suis rendu au salon de Shanghai, l'aménagement du stand n'était pas digne de notre potentiel. C'est dommage puisque ce salon est une vitrine pour la région". Par ailleurs, sur les questions de l'hôtellerie et de la restauration, Jean Isnard souhaite : "une véritable organisation de la filière avec la création de lieux d'hébergement et de restauration qui font défaut à notre territoire". En matière d'emploi et de formation, le candidat, s'il est élu, souhaite militer pour que " les entreprises aidées financièrement par la région embauchent au moins un apprenti. Il y a encore trop de jeunes qui ne peuvent pas suivre de formation en alternance, faute d'entreprise".

Coralie Mollaret

Réunions publiques : 26 novembre, à Aigues-Mortes (27 rue Jean-Jaurès à 18h) et le 27 novembre à la salle communale de Pujaut à 18h.

Liste complète des candidats gardois : 

Capture d’écran 2015-11-01 à 11.49.22 Capture d’écran 2015-11-01 à 11.49.37

Capture d’écran 2015-11-01 à 11.49.37

Coralie Mollaret

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio